Campagne 228

 

1         Le sort des armes

1.1        Les seuls bons galates sont les galates morts…

Attale Ier souhaite en finir avec Antiochos Hiérax et ses barbares barbus. Près des sources du Sangarios, les adversaires s’observent. En fait, seuls les soldats de Pergame observent les Galates car ceux-ci sont trop occupés à souffler comme des brutes dans leurs longs cors, à frapper leurs boucliers avec rage ou encore à défier complètement nu les flèches adverses. Est-ce ce préambule qui perturba Attale Ier ? En tous cas, Hiérax fut maître du champs de bataille en trois petites heures. Le faucon se jura de pourchasser son adversaire jusqu’en Mysie. Promesse non tenue…

« Hiérax serait meilleur tireur au javelot que Mithridate ». Cette information donnée par Séleucos à son rustique ami roi du Pont a fait mouche : Mithridate, furieux de se connaître un rival, traverse la Paphlagonie et suit l’Halys jusqu’à Ancyre en Galatie afin d’éliminer l’impudent faucon. Cette intrusion dissuade Antiochos d’aller en Mysie, il va plutôt préparer les défenses avec les chefs galates. Attale Ier en profite pour revenir sur place.

Séleucos avait également dit beaucoup de bien d’Attale à Mithridate. Celui-ci fut donc heureux d’apprendre que les troupes de Pergame venaient à sa rencontre. Le charme fut rompu assez vite puisque le maître de la Mysie chargea en hurlant avec son infanterie sur le camp mithridatique ! Mithridate fit retraite en jura bien de revenir et de se venger.

S’en suit un second affrontement entre Attale et son vieil adversaire Hiérax avec le même résultat médiocre pour Pergame.

En Octobre, la situation se répète. Mithridate, cette fois, ne se laisse pas prendre par surprise. Ses braves foncent sur la garde personnelle d’Attale Ier et la laisse dans son sang. Le vaillant attalide lui-même finit par succomber et sa tête se promène alors sur une pique paphlagonienne. Son jeune fils Eumène II qui a échappé au carnage, revient avec ses troupes en Mysie et tente de s’imposer dans la forteresse de Pergame. Apprenant la terrible nouvelle, le fringant Clitoris de Cyprine, favori de feu Attale Ier pense qu’il n’obtiendra pas les mêmes faveurs avec le fils. A Clazomènes, la seule cité qu’il est parvenu à prendre en Ionie lagide, il se proclame Satrape de Pergame !

Pendant ce temps, Mithridate III affronte Antiochos Hiérax. Celui-ci remarque-t-il que certains Tectosages galates ont des ceintures bien rebondies ? A l’heure de la bataille, ces traîtres pourtant grassement payés par le faucon ont déserté avec l’or du Pont. Redoublant d’efforts, le prétendant séleucide repousse pourtant encore une fois l’envahisseur de son empire à lui. Non, mais !

 

Antiochos Hiérax diadémé au droit / Appollon assis sur l’omphalos au revers.

1.2        Les Illyriens en Illyrie, les Romains à Rome !

La reine Teuta qui est veuve du roi Agron songe à se remarier. Pour s’attirer un bon parti, elle décide d’ajouter à son royaume illyro-épirote les terres plus fertiles de la confédération thessalienne qui est en froid avec Antigonos. Après avoir malmené une dernière fois les marchands italiques et épirotes, la reine marche sur Lamia. Ce faisant, la matrone ne séduit pas Antigonos qui fait donner la phalange d’Euryloque pour disperser ces bandits de grand chemin et les renvoyer d’où ils viennent au nord. Ils n’ont d’ailleurs pas le choix puisqu’au sud, en Etolie, Aratos et ses achéens les attendent de pied ferme. Sur place, les Etoliens – qui valent à peine plus que les Illyriens - continuent de lutter pour leur indépendance.

Tout ça n’arrange pas le consul Cneius Fuluius Centumalus qui se voyait déjà se pavaner après son triomphe dans les rues de l’Vrbs… Après avoir constaté que les Illyriens étaient vaincus et que les cités du littoral ne souhaitaient plus son aide, il ne lui resta plus qu’à rembarquer pour Tarente.

1.3        Et c’est parti pour une 4ème guerre syrienne…

A ceux qui se demandaient combien de temps allait durer la trêve entre lagides et séleucides, Séleucos a donné sa réponse sans équivoque dès le printemps. La totalité des stratèges séleucides se dirigent aussitôt vers les territoires lagides.

Achaios, le premier, conduit ses phalangistes grecs et ses redoutables archers perses de la Pamphylie séleucide vers la Cilicie Trachée lagide. Malheureusement la progression est difficile car les collines calcaires très escarpées de l’ouest de la province plongent directement dans la mer. La première cité rencontrée, Sélinonte, ferme ses portes et Achaios l’assiège sans succès ; la profusion de bois dans les environs ne lui sert à rien car les séleucides n’ont aucun ingénieur susceptible de construire des tours.

 

L’agression en Cilicie déclenche inévitablement une réaction de Ptolémée qui dépêche sa principale armée commandée par Archélos de Philadelphie. Aller en Cilicie à partir de la Palestine, ça signifie longer la côte phénicienne et pénétrer dans le cœur de l’empire séleucide en Syrie même, en terre ennemie. A Laodicée, les 70 000 lagides se sont déployés dans un ordre parfait. Sur l’aile gauche, la cavalerie scythe fait face aux étincelants cavaliers mèdes. Sur l’aile droite, la puissante cavalerie libyenne ne devra affronter que quelques centaines de cavaliers cariens. Au centre enfin, une énorme phalange de clérouques lagides avance au pas cadencé pour balayer la phalange séleucide. La poussée des phalangistes ptolémaïques fige l’essentiel de la masse séleucide. Mais là, stupeur, une partie des libyens pourtant gâtés par Ptolémée font volte face et se rangent au côté de la cavalerie ennemie. Herméias, l’éminence grise de Séleucos, se met à leur tête et charge l’infanterie légère lagide épouvantée. Archélos fait alors stopper la phalange lagide afin d’éviter un débordement et fait donner ses réserves pour résister à Hermias. Arès est avec lui : Herméias est renversé de son cheval et meurt écrasé par les montures de ses compagnons. A l’annonce de cette mort, les Mèdes lâchent prise et les fantassins séleucides fuient sans retenue vers la Parapotamie. La victoire est lagide. Les grandes villes de la Tétrapole séleucides voient leurs choras en feu au passage des Lagides victorieux.

 

C’est à ce moment que l’épistate Molon qui a abandonné les satrapies orientales de l’empire de Kallinikos tente sa chance en Transjordanie. En route vers Damas, il se perd dans le désert et ses troupes constituées de milices indigènes de Susiane et de quelques Pisidiens armés de courtes lances à double pointe, peu habitués au terrain grognent. Ceci laisse le temps à  Archélos de quitter la Syrie et d’affronter cette nouvelle attaque du fourbe Séleucos. Le vainqueur de Laodicée entoure les troupes de Molon et les étrille. L’épistate déguisé en simple soldat s’échappe en Parapotamie avec les résidus de son armée…

1.4        Troubles en Haute-Egypte

Les Nubiens ont les siècles passés été soumis au joug de Pharaon. Leur force de travail avait été naturellement dirigée vers les mines d’or du désert nubien; un labeur atroce pour ces esclaves mais source d’enrichissement considérable pour les maîtres du pays. Exploiter de nouveau ces mines et ouvrir une voie d’échange vers l’Afrique et ses précieux éléphants : Voilà la mission confiée par Ptolémée III à Moschion de Priène. C’est donc dans une chaleur pénible que les Grecs ont pénétré en Nubie. Pendant longtemps, les serpents et les moustiques ont été les seuls adversaires persistants des mercenaires. Les guerriers nubiens invisibles le jour attaquent la nuit tombée et s’enfuient avant que la défense ne s’organise. Les villages rencontrés sont vidés de leurs habitants. Le seul réconfort de cette campagne mal engagé est le pillage sans retenue d’une nécropole koushite.

Pendant ce temps, en Thébaïde, le départ des mercenaires et des colons militaires de Ptolémaïs a laissé sans protection la multitude de fonctionnaires royaux qui pullule sur le dos des Egyptiens. Ces derniers, motivés par une bonne partie du clergé indigène, se sont soulevés et ont commencé par noyer les collecteurs d’impôts dans le nil. Dionysos Pétosarapis, le chef des rebelles a réussi à investir Thèbes et à armer ses partisans. Les villes loyalistes se ferment en attendant en vain le retour de Moschion ou du divin Ptolémée qui fait route à marche forcée vers la Thébaïde.



1.5        Avancées lentes dans les satrapies supérieures

A l’approche de l’avant garde du prince Tiridate, Artabazane le roi de la Médie Atropatène s’est retiré avec ses guerriers, ses femmes et ses moutons dans les contreforts de ses montagnes. Les Parthes peu habitués aux reliefs tombent dans des embuscades à répétition et ne parviennent pas à s’imposer.

Les Grecs de Bactriane veulent soumettre les populations indiennes au sud. Satibarzane n’a pas tiré le bon numéro puisqu’il part dans la froide Paropamise où pendant des mois ses hommes subissent le gel et la faim. Seules quelques bourgades tombent. Satibarzane ne parvient pas à se rendre maître de la pauvre Satrapie. Artros du Métacarpe a l’honneur de conduire la fière cavalerie iranienne de Bactriane contre le noble Kunala. Celui-ci ne mange pas de viande et ses éléphants non plus : manque fatal de protéines : la première rencontre est favorable aux Grecs qui coupent les jarrets des mastodontes, ce qui convainc Artros de son incontestable supériorité sur les Barbares. Kunala ne se laisse pas abattre et revient rapidement au Gandhara avec ses fidèles archers habillés d’étoffes légères en coton. Artros qui a abusé des plats épicés conduit vaguement les combats de loin, allongé sous sa tente. C’est d’ailleurs à cet endroit précis qu’une flèche maurya traversera sa gorge en Septembre 228. Les survivants grecs se convertissent au bouddhisme ou fuient vers la Bactriane.

1.6        Règlements de compte entre tribus arabes

Alors que le roi Arétas est parti se ressourcer en plein désert. Les Scénites qui ont épuisé la Transjordanie pensent que leur tour est venu de profiter du commerce caravanier à Pétra. Mauvais choix. Un bataille tournoyante oppose des milliers d’Arabes montés sur des chameaux près de Dumata. Les Scénites sont décimés et font leur soumission au grand roi nabatéen qui reçoit bétail et épouses en gage de bonne volonté. Satisfait, le roi reprend le chemin du grand désert. Impressionnés par son succès, ses hommes ne bronchent pas à la perspective d’y passer l’hiver…

1.7        Rivalité au sujet de la Thrace

Skilour cou de taureau est un Scythe. Certes peut être pas de la plus haute noblesse mais il a la confiance de ses hommes, souvent scythes eux mêmes, et l’oreille de Leukôn II. Après avoir traversé la Scythie et terrorisé Istros et Callatis cités de la ligue pontique, il arrive en Thrace, pays de cocagne où tout pousse et prospère. Il n’est pas le seul à avoir ce grand dessein. Autrefois, Philippe II avait vaincu les Gètes, Triballes et autres Thraces et son lointain successeur Doson veut faire de même. Il commence par se faire les dents sur les Dardaniens, bêtes féroces qui ne se lavent que trois fois dans leur vie (naissance, mariage et mort). Antigonos et ses porteurs de boucliers d’argent leur donnent l’occasion de leur troisième toilette. Alors que ses troupes traversent le Nestos, les guerriers de Skilour leur tombent dessus et les repoussent en leur infligeant de lourdes pertes. Antigone, vexé, retourne méditer sa vengeance à Amphipolis en Chalcidique... Au large, Néoptolème, l’amiral de Prusias, se fait des amis en razziant successivement la Thrace et la Thessalie.

2         Résumé des ordres

2.1        Royaume lagide

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte de Méditerranée orientale commandée par Philoctès de Tyr.

Printemps

M Mer Intérieure

Ok

Eté

M Golfe de Salamine

Ok

Automne

R Syrie

Syrie déjà ravagée

Armée de Palestine commandée par  Archélos de Philadelphie

Printemps

M Phénicie (défense de la Cilicie à la place de M Transjordanie)

Ok

Eté

M Syrie (défense de la Cilicie)

Victoire non décisive contre l’armée séleucide commandée par Herméias de Carie. Syrie ravagée et Herméias au combat.

Automne

M Transjordanie (défense de la Transjordanie)

Victoire non décisive contre l’armée séleucide commandée par l’épistate Molon.

Armée de Thébaïde commandée par  Moschion de Priène.

Printemps

M Nubie (défense non prioritaire)

Ok (Nubie ravagée)

Eté

P

Echec

Automne

P

Echec

Armée du Delta du Nil commandée par Ptolémée III Evergète

Printemps

M Idumée

Ok

Eté

D (agression en Thébaïde) : M Delta du Nil

Ok

Automne

D : M Heptanomide

Ok

 

2.2        Royaume antigonide

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Macédoine commandée par Euryloque de Philippopolis

 

Printemps

D

Ok

Eté

M Thessalie

Victoire et élimination des Illyriens de Teuta

Automne

P

Echec

Armée de Macédoine commandée par Antigone Doson

Printemps

M Péonie

Victoire et élimination des Dardaniens en Péonie

Eté

M Thrace

Ok

Automne

P

Défaite en Thrace face à l’armée du Bosphore. Retraite en Chalcidique.

 

2.3        Royaume séleucide

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Pamphylie commandée par Achaios.

 

Printemps

M Cilicie

Ok (Cilicie ravagée)

Eté

P

Echec

Automne

P

Echec

Armée de Syrie commandée par Herméias de Carie.

 

Printemps

D

Défaite en Syrie face à l’armée lagide d’Archélos de Philadelphie. Herméias meurt. Retraite en Parapotamie (Syrie ravagée)

Eté

D (plan secondaire)

Ok

Automne

D (plan secondaire)

Ok

Armée de Susiane commandée par l’épistate Molon.

Printemps

M Babylonie

Ok

Eté

M Parapotamie

Ok

Automne

M Transjordanie

Défaite en Transjordanie face à l’armée lagide d’Archélos de Philadelphie. Retraite en Parapotamie

2.4        Ligue achéenne

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée d’Achaie commandée par le strategos de la ligue Aratos.

Printemps

M Attique

Ok

Eté

M Etolie

Ok (Etolie ravagée)

Automne

P

Echec

2.5        Parthes arsacides

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Parthyène commandée par Tiridate

Printemps

M Hyrcanie

Ok

Eté

M Médie Atropatène

Ok (Médie Atropatène ravagée)

Automne

P Médie Atropatène

Echec

2.6        République rhodienne

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte de mer rhodienne commandée Clitus de Cnide

Printemps

M Cyclades

Ok

Eté

R Laconie

Echec car l’armée spartiate veille !

Automne

D

Ok

2.7        Royaume du Bosphore

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Crimée commandée par Skilour-cou-de-taureau

Printemps

M Scythie

Ok

Eté

M Bouches de l’Ister

Bouches de l’Ister ravagée

Automne

M Thrace

Victoire sur Antigone Doson en Thrace.

 

2.8        Ligue pontique

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte de mer de Thrace commandée par Néoptolème de Chalcédoine

Printemps

R Thrace

Thrace ravagée

Eté

R Thessalie

Thessalie ravagée

Automne

M Mer Egée

Ok

Armée de Bithynie commandée par Prusias Ier

Printemps

M Phrygie Hellespontine

Phrygie Hellespontine ravagée

Eté

M Bithynie (en réaction à la menace en Bouches de l’Ister)

Ok

Automne

M Phrygie Hellespontine (fin de la menace)

Ok

 

2.9        Arabes nabatéens & gerrheens

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée d’Arabie Pétrée commandée par le roi Arétas

Printemps

M Arabie déserte

Ok

Eté

M Arabie Pétrée (activation de défense à la place de M Babylonie)

Victoire simple sur les Arabes scénites avant qu’ils ne nuisent.

Automne

M Arabie déserte

Ok

2.10    Pergame attalide

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Mysie commandée par le glorieux satrape Attale Ier

Printemps

M Galatie

Défaite face à Hiérax. Retraite en Mysie

Eté

M Galatie

Victoire face à Mithridate. Défaite face à Hiérax. Retraite en Mysie.

Automne

M Galatie

Défaite face à Mithridate. Mort d’Attale Ier. Retraite en Mysie

Armée de Lydie commandée par Clitoris de Cyprine

Printemps

M Ionie

Ok (Ionie ravagée)

Eté

P

Echec

Automne

P

Echec et révolte de Clitoris !!!

2.11    Royaume gréco-bactrien

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Bactriane commandée par Artros du Métacarpe

Printemps

F Armée maurya du Gandhara (M Gandhara)

Victoire relative en Gandhara contre l’armée de Kunala. (Gandhara Ravagé)

Eté

F Armée maurya du Gandhara (M Arachosie) Le combat se déroule en Gandhara…

Défaite non décisive en Gandhara contre l’armée de Kunala. Retraite en Bactriane

Automne

F Armée maurya du Gandhara (M Gandhara)

Défaite non décisive en Gandhara contre l’armée de Kunala. Mort d’Artros.

Armée de Bactriane commandée par Satibarzane

Printemps

M Paropamise

Ok (Paropamise ravagée)

Eté

P

Echec

Automne

P

Echec

2.12    Sparte

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Laconie commandée par le roi Cléomène III

 

Printemps

D

Ok

Eté

D

Ok

Automne

D

Ok

 

2.13    Royaume du Pont

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du Pont commandée par son roi Mithridate III

 

Printemps

M Paphlagonie

Ok

Eté

M Galatie

Défaite face à Attale Ier. Retraite en Paphlagonie

Automne

M Galatie

Victoire face à Attale Ier mais défaite face à Antiochos Hiérax. Retraite en Paphlagonie

2.14    Empire maurya

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du Gandhara commandée par Kunala

 

Printemps

D

Défaite en Gandhara contre l’armée gréco-bactrienne d’Artros du Métacarpe et retraite en Arachosie (Gandhara ravagé)

Eté

M Gandhara (défense activée)

Victoire en Gandhara contre l’armée gréco-bactrienne d’Artros du Métacarpe.

Automne

D

Victoire en Gandhara contre l’armée gréco-bactrienne d’Artros du Métacarpe.

 

2.15    Antiochos Hiérax

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Lycaonie commandée par Antiochos Hiérax

 

Printemps

M Galatie (en réponse à l’agression de Pergame à la place de M Cappadoce) Avec Poursuite !

Victoire sur Attale Ier

Eté

D (activation de la défense face à l’agression de Mithridate III du Pont)

Victoire sur Attale Ier

Automne

D (activation de la défense face aux agressions)

Victoire sur Mithridate III

2.16    République romaine

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Grande Grèce commandée par Cneius Fuluius Centumalus

 

Printemps

E Flotte de mer Adriatique

Ok

Eté

D

Ok

Automne

A Grande Grèce

Ok

Flotte de mer Adriatique commandée par Lucius Postumius Albinus

Printemps

E Armée de Grande Grèce

Ok

Eté

D

Ok

Automne

A Grande Grèce

Ok

2.17    Barbares en maraude et les pirates à l’affût

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Egyptiens rebelles en Thébaïde commandés par Dionysos Pétosarapis

Eté

Apparition en Thébaïde

Thébaïde ravagée

Illyriens en Epire commandés par Teuta

Printemps

Eté

 

M Thessalie

Epire ravagé

Elimination en Eté en Thessalie face à Euryloque de Philippopolis

Dardaniens en Péonie commandés par Glaucias

Printemps

-

Elimination au printemps face au roi Antigone Doson en Péonie avant de nuire

Arabes scénites de Transjordanie commandés par Haretat

Printemps

Eté

 

M Arabie Pétrée

Transjordanie ravagée.

Elimination face au roi Arétas en Arabie Pétrée

3         Qu’est ce qu’on gagne ?

Pas grand chose car les résultats de la campagne sont maigres. Pas de conquêtes et pas de triomphe militaire en 228. Même pas la moindre réussite culturelle. Aucun souverain n’a vraiment réussi à améliorer son prestige.

Par ailleurs, la situation d’Eumène II, nouveau souverain de Pergame est difficile.

4         Coups du destin et routes coupées

Si les violentes tempêtes de sable dans le désert de Cyrénaïque sont passées inaperçues de tous à l’exception des bédouins qui y sont morts lors du printemps, il n’en ait pas de même des mauvaises récoltes en Susiane en Automne, le grain n’a pas grossi et ce qu’on a mis dans les greniers suffira à peine à nourrir tout le monde.

 

La reprise de la guerre a un peu partout freiné le commerce et les échanges :

Le royaume maurya est particulièrement en mauvais état car le Paropamise et le Gandhara sont à feu et à sang. Il ne faut donc pas compter sur ces routes pour se ravitailler en épice. Son comptoir de référence sera Alexandrie des Ariens cet hiver.

 

L’empire lagide lui-même a quatre provinces ravagées : Cilicie, Ionie, Thébaïde et Transjordanie.

 

Les cités des bouches de l’Ister qui font partie de la Ligue pontique sont appauvries par le passage de Skilour cou de taureau.

 

Enfin, la Susiane et ses problèmes agricoles risquent d’être le cadet des soucis de Séleucos II car les marchands fuient la Syrie en ruine. Les entrepôts d’Antioche resteront vides. C’est Séleucie du Tigre qui fera office de comptoir principal cet hiver.


 

5         Revenus & soldes commerciaux

 

Soldes négociables

 

Céréales & poissons séchés

Huile d'olive, vins, figue, miel

articles de bronzes, verreries, céramique, papyrus, textiles

encens, épices, ébène, ivoire, parfums, soieries

Fournitures des flottes (Bois, poix, goudron)

Ressources militaires

Imposition des mines, du commerce local et provincial

Lagide

 

5

-5

2

-7

3

2

2800

Séleucide

 

-2

0

1

-3

1

2

2500

Antigonide

 

-2

0

0

0

1

1

1100

Achéenne

 

-4

1

4

-1

0

0

800

Rhodienne

 

-1

1

0

0

0

0

400

Ligue Pontique

 

0

-1

-2

-1

1

0

500

Bactriane

 

3

-1

-1

-1

0

1

500

Nabatéen

 

0

-1

0

-1

0

0

300

Arsacide

 

0

0

0

0

0

1

300

Attalide

 

0

-1

2

0

0

0

500

Spartocide

 

4

1

-2

-1

0

1

500

Mithridatide (séleucide)

 

0

-1

-1

-1

0

0

800

Spartiate (neutre)

 

 

 

 

 

 

 

100

Maurya (neutre)

 

 

 

 

 

 

 

0 !

Hiérax (lagide)

 

0

0

0

0

0

2

200

Clitoris de Cyprine (neutre)

 

 

 

 

 

 

 

0 !

 

Date limite pour les ordres du tour d’hiver 228 : mardi 15 Octobre 2002 au soir