LES VêPRES éphésiennes

Quatrième année de la 176ème olympiade

1          Comment vont les affaires dans l’œkoumène ?

Droits & taxation du roi sur le commerce des comptoirs (en nombre d’unités négociées):

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Tarente (marianiste)

 

Sinope (pontique)

1

Sardes (sullanien)

1

Pétra (parthe)

 

Thessalonique (marianiste)

 

Ephèse (pontique)

 

Antioche (séleucide)

 

Séleucie (parthe)

 

Délos (marianiste)

 

Panticapée (pontique)

1

Bérytos (juif)

 

Hécatompylos (parthe)

 

Rhodes (Rhodien)

 

Byzance (bithynien)

 

Alexandrie (lagide 2)

 

Gérrha (parthe mineur)

 

 

Détail des échanges

Nature des marchandises

Qté

Vendeur

Acheteur

Cheminement et autres précisions

Céréales et poissons salés

1

Macharès

Cotta

Panticapée – Sinope - Sardes

Céréales et poissons salés

1>0

Laodice

Cotta

 Laodice ne veut rien vendre

Vin et huile d’olive

1>0

Cotta

Macharès

Macharès n’en veut pas !

Vin et huile d’olive

1

Philippe

Macharès

frontalier

Artisanat

1>0

Cotta

Laodice

Laodice n’est pas intéressée

2          La campagne militaire

2.1        La Grèce sous contrôle marianiste

Le consul Cinna n’avait plus d’opposition romaine dans la péninsule. Les dernières provinces sullaniennes ne demandaient qu’à se rendre au vainqueur pour peu qu’on y mit un peu les formes, c’est-à-dire autonomie locale pour les principales cités et les plus grosses tribus illyriennes. Même Perperna finit par le comprendre en Chalcidique. Seuls quelques chefs péoniens préféraient toujours en fin d’année le vieil accord qui les liait à Cotta à un ralliement au camp marianiste. Un brillant succès pour Cinna mais qui manquait un peu de panache. Heureusement il y avait les Rhodiens de Theodote qui tenaient toujours plusieurs cités de Laconie et d’Arcadie. Rassemblant le meilleur de ses vétérans et des troupes alliées, Cinna les défit totalement dès le retour des beaux jours. La population de l’île à la rose ne devait pas se remettre d’un pareil désastre et on se limita à partir de ce jour à la stricte défense de l’île.

 

En Etolie que le gouverneur Iulius Caesar négligeait pour mener ses intrigues à Rome, la révolte qui couvait éclata soudain. L’occasion était trop belle pour Cinna qui envoya illico son co-consul Cneius Papirius Carbo pour écraser les séditieux et pour reprendre pleinement le pouvoir sur cette province théoriquement alliée. Les rebelles natifs des lieux accueillirent en embuscade l’armée romaine qui arrivait du nord et la repoussa sans ménagement. Carbo, un peu honteux, dût retraiter en hâte vers l’Epire devant cette opposition inattendue.

2.2        Téméraire Laodice

La Thrace et le Pont Euxin occidental avaient été évacués par les partisans de Cotta. La régente Laodice montrant une fermeté insoupçonnée prit son armée en main pour chasser le dernier envahisseur, le général pontique Eumachos dont le début de carrière fulgurant semblait appartenir à un passé lointain.

 

L’armée de Laodice était constituée dorénavant presque exclusivement d’une vaillante infanterie gète et thrace. Bons connaisseurs des lieux, les chefs gètes qui composaient l’état-major de la régente surent trouver le moyen de repousser Eumachos au delà de l’Ister. Avant les combats, Laodice apparaissait en armure, nouvelle Athéna qui foudroyait l’ennemi de sa lance. Elle sut ainsi ranimer les énergies et le courage des hommes mais, alors que l’échec des Pontiques était consommé, la mère de l’héritier de la maison bithynienne, succomba à une mauvaise fièvre. La fiction de la dynastie bithyniennes des Nicomèdes arrivait à son terme : Même si les Bithyniens sont de la même race que les Thraces, le jeune prince Ziaelas manquait de légitimité pour gouverner un royaume purement européen. Dès l’annonce de la mort de Laodice, les possessions littorales du royaume firent sécession en masse. De son côté, le prince gète Bourébistas s’arrogea le titre de protecteur du prince Ziaelas et récupéra les territoires thraces du royaume et surtout le commandement des guerriers.

2.3        Victoire reportée

Le triomphe que se préparaient les généraux marianistes à Rome pour leurs succès en Grèce n’attirait pas toute l’attention du monde, loin s’en faut : on retenait son souffle en attendant les nouvelles de l’Orient. L’empire parthe d’Artaban allait-il vaincre le royaume du Pont et les clients de Cotta, préambule à une domination mondiale incontestable?

La diversité ethnique de l’opposition aux Parthes pouvait le laisser penser, car chacun misait sur une coordination médiocre de ces royaumes. Il n’en fut rien. L’alliance entre Cotta et Macharès restait ferme comme le prouvaient les menus services rendus par la flotte pontique pour faire déguerpir les pirates autour de Chypre, province de Cotta ainsi que l’approvisionnement envoyé de Panticapée à l’armée sullanienne de Nunurs Ursus Major dans les steppes de Sarmatie. Celui-ci permit d’ailleurs à Cotta de compenser en partie les revers en Grèce en soumettant les femmes, les enfants et les vieillards sarmates restés avec les troupeaux pendant que les hommes guerroyaient avec Artaban. Succès facile mais succès quand même.

En Arabie, la situation apparaissait plus complexe. Si l’or d’Artaban avait calmé les tribus bédouines, il fallait que le roi des rois soumette une nouvelle fois son éternel et très vieux rival Sinatruce qui, maître de Gérrha, venait de rappeler son droit à la tiare arsacide. Hélas, Artaban n’avait alors lui que peu de cavaliers et encore étaient-ils épuisés par la rigueur du climat local. Sinatruce fut vainqueur grâce à ses nouveaux amis gérrhéens et put ensuite tranquillement se diriger vers la très riche Babylonie pour offrir du butin à ses hommes.

 

Qu’importe pour Artaban : son fidèle Orobaze allait ajouter la Tranjordanie et ses cités grecques à l’empire. Il suffisait de bousculer les troupes juives, ce qui fut fait et même bien fait puisque le grand prêtre Alexandre Jannée y reçut un coup fatal. Artaban n’avait toutefois pas prévu que les troupes lagides, entraînées et armées à la romaine par le glorieux général Cubitus feraient irruption pour menacer Pétra. L’or égyptien et l’art militaire romain avaient d’abord détaché une partie des appuis d’Agbar, allié d’Artaban qui fut vaincu à deux reprises, perdant ainsi sa principauté d’Idumée. Cubitus put alors affronter directement les troupes parthes d’Orobaze et arracher le Rocher des nabatéens à l’empire parthe pour l’incorporer dans son royaume néo-lagide.

 

Le pire restait à venir pour les Parthes. Le plus gros des troupes avait été massée en Médie et en Parapotamie pour affronter les armées séleucides et pontiques. De très grosses sommes furent dépensées de part et d’autre pour convaincre les chefs mercenaires de faire défection, pour arracher le soutien des guerriers de tel ou tel peuple montagnard ou nomade ou tout simplement pour s’assurer de la fidélité des troupes royales et des nobles.

Ainsi Philippe ne put rassembler au final qu’un effectif de sept mille hommes pour défendre les possessions séleucides. Vaincu, il laissa son puissant allié pontique faire le travail à sa place. Bien lui en prit car le féroce Bartatoua vint à bout des troupes d’Hasdrubalès pourtant fin général, expulsa les Parthes de Séleucie et porta le feu en Mésopotamie.

 

A cette date, l’échec d’Artaban était patent car un désastre militaire plus grand encore avait eu lieu au nord. Les meilleures troupes pontiques commandées comme les Lagides par un général romain, dans ce cas un renégat du parti marianiste, Lucius Censorinus, venaient d’affronter et de détruite totalement l’armée parthe de Balaphonlakès, le jeune favori d’Artaban. Comme Sinatruce et probablement pour les mêmes raisons – faire du butin et s’emparer le premier de Ctésiphon – les Pontiques foncèrent vers la Babylonie en étirant leurs lignes d’approvisionnement, ce dont ils pourraient pâtir à l’avenir.

L’invasion des plusieurs armées étrangères entre les deux fleuves suffit à convaincre la satrapie voisine de Susiane de la fin du règne d’Artaban. Des princes d’Elymaïde chassèrent les garnisons parthes et proclamèrent leur indépendance…

 


3          Les instructions royales aux officiers

3.1        Artaban, roi des Parthes

Traité d’amitié avec Agbar

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée en Hedjaz commandée par le roi Artaban

Printemps

M Arabie déserte

Défaite dans le désert contre Sinatruce et retraite en Hedjaz

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

Armée de Parapotamie d’Asdrubalès avec une nuée de cavaliers mèdes et parthes

Printemps

M Syrie

Corruption évitée – argent pontique ! -  (420/430). Armée séleucide adverse corrompue (1000 / 0). Victoire sur les Séleucides mais défaite contre les Pontiques de Bartatoua. Retraite en Parapotamie.

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

Balaphonlakès dirige les troupes parthes de Médie

Printemps

M Médie Atropatène

Désastre militaire !!!!!!!! La Susiane se révolte

Eté

 

 

Automne

 

 

Armée d’Arabée Pétrée du satrape Orobaze

Printemps

M Transjordanie

Victoire sur l’armée juive. Transjordanie pillée

Eté

Défense : M Arabie Pétrée

Armée corrompue (0/360) Défaite contre Cubitus et retraite en Transjordanie

Automne

D0

Ok

3.2        Macharès Philopator, roi du Pont

Traité d’amitié avec Cotta, Cubitus, Philippe et Sinatruce

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du Glorieux Lucius Censorinus en Médie Atropatène appuyées de meutes de guerriers galates et arméniens

Printemps

M Médie (défense)

Combat en Médie Atropatène. Armée très corrompue (160/1000). Armée adverse également très corrompue (1220/420). Victoire totale sur l’adversaire !!!

Eté

M Médie

Médie pillée

Automne

M Babylonie

Babylonie pillée

Scythes à la solde pontique contrôlés par leur chef, le féroce Bartatoua , en Cilicie

Printemps

M Syrie

Victoire sur les Parthes d’Hasdrubalès

Eté

M Mésopotamie

Mésopotamie pillée

Automne

P

Echec

Armée de Chersonèse de Thrace suivant sans faiblir le stratège glorieux Eumachos

Printemps

F Armée de Laodice à Byzance

Défaite contre Laodice et retraite en Thrace (pillée)

Eté

P

Défaite et retraite en Scythie. La reine Laodice meurt au combat !

Automne

D0

ok

Flotte du stratège Hermaeus en Mer Ionienne

Printemps

M Méditerranée orientale

Ok

Eté

M Mer Rhodienne

Ok

Automne

N Flottes pirates chypriotes

Dispersion des pirates

3.3        Lucius Cornelius Cinna, consul de Rome et chef du parti populaire

Traité d’amitié avec Alexandre Jannée et Caius Iulius Caesar

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Les légions du consul suffect, Cneius Papirius Carbo sont en Illyrie

Printemps

P

Illyrie pacifiée

Eté

M Epire

ok

Automne

M Etolie

Défaite contre les Barbares et retraite en Epire

Légions en Chalcidique données en commandement au noble Marcus Perperna, appuyées par des alliés grecs

Printemps

P

Echec  Chalcidique ravagée

Eté

P

Chalcidique pacifiée

Automne

M Péonie

Péonie ravagée

Troupes en Achaie conduites par le Glorieux Lucius Cornelius Cinna et appuyées par des renforts légionnaires amenés d’Italie

Printemps

F Armée de Rhodes

Echec de la corruption de l’adversaire (300/120) mais armée corrompue (420/0). Victoire totale sur les Rhodiens

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

3.4        Marcus Aurélius Cotta, chef du parti aristocrate

Traité d’amitié avec Radius Fractatus Cubitus, la république rhodienne et Ptolémée Aulète

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Nunurs Ursus Major est le chef des légions optimates de Sarmatie

Printemps

P

Echec Sarmatie pillée

Eté

P

Sarmatie pacifiée

Automne

M Chorasmie

Chorasmie ravagée

3.5        Laodice, régente de Bithynie (en exil)

Aucun Traité d’amitié

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du détroit du Bosphore commandée par la reine Laodice

Printemps

Défense : M Chersonèse de Thrace

Victoire sur les Pontiques

Eté

Défense : M Thrace

Seconde victoire mais la reine Laodice meurt au combat. Les provinces du détroit du Bosphore et des Bouches de l’Ister entrent en révolte !!!!

Automne

D1

ok

3.6        Agbar, chef des Iduméens

Traité d’amitié avec le roi Artaban

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée en Sinai dont Agbar est le chef incontesté

Printemps

Défense : M Idumée

Armée corrompue (0/360) et défaite contre les Lagides de Cubitus. Retraite en Arabie Pétrée

Eté

D0

Nouvelle défaite contre Cubitus et retraite dans le Sinaï

Automne

D0

Ok

3.7        Philippe, roi séleucide

Traité d’amitié avec Macharès, Cubitus

Cotta n’a pas vu l’intérêt d’accueillir l’ambassade séleucide puisqu’il avait chargé Cubitus de lui faire part de l’amitié des Romains d’Asie mineure.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée séleucide de Syrie commandée par le roi Philippe avec ses agémas

Printemps

Défense

Défaite contre les Parthes (armée très corrompue 0/1000 et corruption de l’adversaire échouée). Retraite en Commagène

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

3.8        Alexandre Jannée, grand prêtre des Juifs

Traité d’amitié avec Cinna.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée hasmonéenne de Transjordanie sous les ordres d’Alexandre Jannée

Printemps

D1

Défaite face aux Parthes d’Orobaze. Le grand Prêtre meurt au combat !!! Retraite en Palestine

Eté

D1

Ok

Automne

D1

Ok

3.9        Sinatruce, prétendant arsacide

Traité d’amitié avec Macharès, Philippe et Cubitus

Cotta a confié à son vieux camarade Cubitus le soin de traiter avec le vieil Arsacide.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Sinatruce loin derrière ses guerriers arabes et gédrosiens en Arabie gérhéenne sans compter les archers de Perside

Printemps

M Arabie Déserte

Victoire sur Artaban

Eté

M Arabie Déserte

Ok

Automne

M Babylonie

Babylonie pillée

3.10    Radius Fractatus Cubitus, soutien romain de la reine Cléopâtre Tryphène

Traité d’amitié avec Cotta, Macharès, Sinatruce

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Troupes lagides armées et entrainées à la romaine par le glorieux général romain Radius Fractatus Cubitus

Printemps

P

Armée adverse d’Agbar corrompue (360/0) et vaincue. Idumée pacifiée

Eté

M Arabie P

Armée adverse parthe corrompue (360/0) et vaincue. Arabie Pétrée pillée

Automne

P

Arabie Pétrée pacifiée

 

3.11    République de Rhodes

Traité d’amitié avec Cotta

 

Milice civique rhodienne commandée par le stratège Theodote en Laconie

Printemps

P

Corruption évitée (120/300) mais adversaire corrompu par les Sullaniens au profit de Rhodes (430/0). Désastre militaire contre Cinna

Eté

 

 

Automne

 

 

 

3.12    Barbares et pirates en maraude

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Pirates ciliciens cherchant des esclaves à capturer en Pamphylie

Printemps

R

Pamphylie pillée

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Dispersion des pirates par la flotte pontique

Pirates ciliciens à l’affût de proies au large de Chypre

Printemps

R

Chypre pillée

Eté

D0

Ok

Automne

D0

ok

Bédouins d’Arabie déserte attirés par les troubles

Printemps

-

Les bédouins acceptent l’or parthe et retournent sous la tente

Eté

-

-

Automne

-

-

Illyriens opportunistes en Etolie

Printemps

-

-

Eté

D0

Victoire sur Rome ! Etolie pillée

Automne

D0

Ok

4          Paroles royales, honneurs divins, évergétisme et raffinements coûteux

L’attention que portait Cinna à la culture hellène n’était plus à démontrer et elle suffît à affadir les efforts louables des deux dirigeants de l’Asie hellénisée, Cotta et Macharès pour embellir les cités et passer commande d’œuvres monumentales.

 

Un tel effort culturel était totalement étranger à Artaban qui avait – il est vrai – d’autres soucis. Alors qu’il se délectait d’un combat organisé pour lui entre une naine unijambiste et un eunuque, bibliothécaire de Gadara, il fut pris de violents vomissements et son visage vira à une teinte lilas inaccoutumée. Le poison – versé par une main inconnue - ne parvint pas à terrasser Artaban mais le cloua sur sa couche pendant plusieurs semaines pendant lesquelles il put méditer sur sa destinée.

4.1        Alliances et mésalliances

Les caisses royales avait été vidées pour payer les soutiens militaires et il restait peu pour la diplomatie plus classique envers les roitelets et les cités clientes. De fait, il n’y eut pas de changements d’alliance.

Les deux principautés lagides d’Egypte et de Cyrénaïque continuaient de pencher pour Cotta (pour 60T et 10T respectivement) de même que la république de Rhodes.

La veuve d’Alexandre Jannée, Alexandra Salomé prit les rênes de l’Etat asmonéen dans la continuité puisqu’elle reçut favorablement l’émissaire du Sénat marianiste venu – les mains vides – la féliciter. Point besoin d’émissaire du Sénat pour César puisqu’il était déjà sur place, partisan contraint mais partisan tout de même de Cinna.

Philippe et Sinatruce ne pouvaient que se féliciter de l’alliance pontique et Macharès n’eut nul besoin de verser des subsides pour recevoir leurs démonstrations empressées de loyauté.

5          Le pouvoir par la lance

Cinna n’a plus besoin de son armée en Achaie et la démobilise dans le calme.

Alexandra Salomé a sûrement besoin de son armée mais ne peut plus la payer et doit donc également se contenter d’une maigre garde royale.

6          Prévisions de votre diocète pour l’année prochaine

.

 

Roi(protecteur) CapitaleComptoir principal 

Revenu local, des Mines et de la capitale

Revenu du commerce à l'intérieur du territoire

Céréales & poissons séchés

Huile d'olive, vins, figue, miel

articles de bronzes, verreries, céramique, papyrus, textiles

encens, épices, ébène, ivoire, parfums, soieries

Bois, poix, goudron

Ressources militaires

 

Provinces contrôlées

dont provinces sinistrées

Artaban

Séleucie du Tigre / Hécatompylos

600

600

-1

-1

0

4

0

1

 

10

4

Macharès

Amaseia / Panticapée

2 100

1 600

2

0

-4

-2

2

2

 

15

0

Ptolémée XII Cotta

Cyrène / Alexandrie

100

0

2

0

-1

0

0

0

 

1

0

Cinna

Rome / Thessalonique

1 600

1 000

-6

2

0

-4

1

4

 

12

1

Cotta

Sardes / Sardes

500

400

-1

0

2

0

1

0

 

9

4

Bourébistas

Sestos / Thessalonique

100

0

0

2

-1

0

0

0

 

2

1

Rhodes (Cotta)

Rhodes / idem

300

0

-1

1

0

0

0

0

 

1

0

Sinatruce (Macharès) Carmana / Gérrha

500

0

-2

0

0

2

0

1

 

3

0

Philippe  Macharès

Antioche / Antioche

400

0

-1

1

-1

-1

0

1

 

3

1

Alexandra (Cinna)

Jérusalem / Bérytos

400

0

0

-1

2

-2

1

0

 

2

0

Cubitus (Cotta)

Alexandrie / Alexandrie

500

0

3

-4

2

1

0

0

 

5

2

César (Cinna)

Delphes / Thessaloniqu.

0

0

0

0

0

-1

0

0

 

1

1

7          Qui est le nouvel Alexandre ?

Le monde civilisé vient d’assister médusé aux aléas de Tyché. Celle-ci vient au moins temporairement de reprendre la Victoire à Artaban.

 

Si Cotta semble se borner à favoriser son allié Macharès (cela va t-il durer ?) et si Bourébistas n’a vraisemblablement pas d’autre ambition que de régner localement, les trois autres Puissants peuvent revendiquer la suprématie mondiale…

 

Est ce que l’année qui vient sera suffisante pour les départager ? Nul ne le sait.

 


 

Roi

Prestige l’an passé

Céréales & Poissons

Vins, huile d’olive

Artisanat

Encens

 

Désastre ou victoire totale

Victoire sur les Romains

Pertes / Gains territoriaux

Capitale perdue ou (re) prise

Phare de la Culture hellène

Prestige actuel

Macharès

34

0

+1

0

0

+1

0

0

0

0

36

Artaban

38

0

0

+1

+1

-1

0

-3

0

0

36

Cinna

30

-1

+1

+1

0

+1

 

+2

0

+1

35

Cotta

32

-1

+1

+1

+1

0

 

+1-2

0

0

33

Bourébistas

27

0

+1

0

0

0

0

-2

0

0

26