LES VêPRES éphésiennes

Seconde année de la 175ème olympiade

1          Comment vont les affaires dans l’œkoumène ?

Droits & taxation du roi sur le commerce des comptoirs (en nombre d’unités négociées):

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Tarente (marianiste)

0

Sinope (pontique)

2

Sardes (sullanien)

2

Pétra (nabatéen)

0

Thessalonique (sullanien)

8

Ephèse (pontique)

3

Antioche (séleucide)

5

Séleucie (parthe)

4

Délos (marianiste)

17

Panticapée (pontique)

0

Bérytos (juif)

3

Hécatompylos (parthe)

0

Rhodes (Rhodien)

2

Byzance (bithynien)

0

Alexandrie (nabatéen)

10

Gérrha (nabatéen)

0

 

Détail des échanges

Nature des marchandises

Qté

Vendeur

Acheteur

Cheminement et autres précisions

Céréales et poissons salés

1

Prusias

Sylla

Thessalonique

Céréales et poissons salés

4

Ptolémée XI

Caius Marius

Alexandrie – Délos

Céréales et poissons salés

1

Orodès

Marius

Séleucie – Antioche – Délos

Vin et huile d’olive

1

Marius

Arétas

Délos – Alexandrie

Vin et huile d’olive

2

Marius

Orodès

Délos – Antioche – Séleucie

Vin et huile d’olive

1>0

Sylla

Orodès

Sylla a préféré Macharès

Vin et huile d’olive

1

Sylla

Macharès

Thessalonique- Ephèse –Sardes –Sinope

Vin et huile d’olive

1

Rhodes

Macharès

Rhodes – Ephèse – Sardes - Sinope

Artisanat

2

Alexandre Jannée

Sylla

Bérytos – Délos – Thessalonique

Artisanat

1

Tigrane

Sylla

Antioche – Ephèse - Thessalonique

Artisanat

1

Caius Marius

Ptolémée

Délos – Alexandrie du Nil

Artisanat

1>0

Caius Marius

Sylla

Marius est un second choix pour Sylla

Archers et frondeurs crétois

1

Caius Marius

Arétas III

Ok

Mercenaires du Péloponnèse

1>0

Caius Marius

Arétas III

Entre les pirates Dalmates et les flottes rhodiens et sullaniennes, les Grecs ne passent pas

Bois

1

Sylla

Rhodes

Thessalonique – Rhodes

Bois

1

Sylla

Macharès

Thessalonique – Ephèse – Sardes

Bois

1

Orodès

Caius Marius

Séleucie – Antioche – Délos

Bois

1

Sylla

Caius Marius

Bérytos – Délos – Tarente

Encens, Myrrhe et épices

1>0

Ptolémée

Orodès

Ptolémée n’a pas de mémoire

Encens, Myrrhe et épices

1

Ptolémée

Sylla

Alexandrie – Délos – Thessalonique

Encens, Myrrhe et épices

3

Arétas

Caius Marius

Alexandrie - Délos

 

Personne n’a faim dans l’oekoumène, c’est déjà ça et puis les marchandises sont distribuées presque partout en grande quantité pour la plus grande joie des percepteurs royaux. Les rois s’efforcent de dynamiser un peu leur commerce. Ainsi, Macharès agrandit les entrepôts de Sinope et fait de la cité le principal comptoir de règlement de son royaume. Les pirates qui gênent les échanges seront d’ailleurs bientôt un mauvais souvenir. Prusias de son côté répare les murailles de Byzance et assure que toutes les infrastructures commerciales du détroit seront opérationnelles dès l’année prochaine.

 

Seul Orodès qui avait pourtant été chercher loin ce dont avait besoin le royaume a été mal récompensé de sa peine : Les deux romains l’ayant privé l’un de vins, l’autre d’encens.

 

Curieusement le produit phare du commerce est le bois de construction navale. Il faut dire que la Méditerranée est de nouveau couverte de flottes. Marius qui en était à vouloir n’importe quelle flotte même vermoulue a enfin son nouveau jouet tout frais sorti du chantier de Kydônia.

 

Cneius Domitius Ahenobarbus peut se montrer fièrement à la proue de son vaisseau amiral suivi de deux cents navires de belles tailles.

2          La campagne militaire

2.1        Mon royaume pour des vétérans !

Ridiculus Rictus Mordicus, propréteur de Carie n’est pas le descendant de Démétrios Poliorcète, le preneur de cités. En tant que Patricien romain, on pourrait même dire qu’il est le descendant d’Enée de Troie et donc plutôt un assiégé qu’un assiégeant. Toutes ces bons arguments tournoient dans sa caboche dans la perspective d’expliquer à Sylla pourquoi Pergame ne se rend pas. Il est vrai que la cité des Attalides, perchée sur ses hauteurs est quasiment imprenable. Il faudra finalement faire toutes sortes des promesses d’absence de pillages, d’exemptions d’impôts pendant 3 ans et de liberté locale pour que les portes s’ouvrent aux troupes sullaniennes en toute fin d’automne. Ouf !

Une grande des troupes de Sylla n’était pas avec Mordicus pour prendre la Mysie mais sur les eaux en direction d’Alexandrie près d’Egypte. Radius Fractatus Cubitus, commandant des opérations terrestres, n’eut aucun mal à débarquer ses troupes et à commencer à prendre les cités du Delta, peu gardées et surtout peu fidèles aux Nabatéens. Ceux-là, occupés en Orient à combattre tous leurs voisins n’avaient laissé que quelques maigres garnisons, incapables de résister à l’habile général romain. Ce dernier avait dégoté à Léontopolis la belle Cléopâtre Tryphène, une fille de Ptolémée Pois Chiche. La perspective du retour de la dynastie lagide avait trouvé quelques échos favorables à Alexandrie où la populace cosmopolite prit les armes et se débarrassa des Arabes et de leurs collaborateurs.

 

Radius Fractatus Cubitus, en marchant sur la voie canopique à côté de la princesse, réalise une conquête devant laquelle Rome avait longtemps reculé, non par crainte des Lagides mais par peur du pouvoir qu’obtiendrait le conquérant romain d’une province si riche. Ceci dit, le delta n’est pas toute l’Egypte et Ptolémée réagira sûrement à une telle concurrence.

 

Revenons à Sylla. Tout à l’observation de son rival en Grèce, Sylla est surpris par l’offensive de Prusias III en Thrace.

Le roi, rassuré par le traité avec le Pont et par les belles promesses de Macharès, fonce sur le territoire du chef des Optimates dont il a trucidé les meilleurs troupes l’année dernière. Sylla, sûr de son prestige et de son talent, vient l’affronter en Thrace près d’Uscudama. Les alliés de Sylla, armés à la romaine, font bonne figure mais Prusias III qui combat au milieu de ses hommes en première ligne, est dans un bon jour et finit par faire tourner le dos à ses adversaires avant d’y planter son épée.

La sagesse pousse Sylla à ne pas retenter sa chance sur le champ de bataille avant d’avoir réuni plus de troupes. Poursuivi par Prusias, il regagne la Macédoine et cherche à éviter le combat. Hélas pour lui, deux mois après la défaite d’Uscudama, il doit engager la bataille, subir un second revers à Béroea pour enfin se réfugier en Thessalie. Le mythe de l’invincibilité des Romains s’effondre pour la plus grande gloire du roi Prusias III.

2.2        Diaspora arménienne.

L’Assyrie, une des dernières régions fidèles au roi Tigrane est la proie des cavaliers parthes. Orobaze ne fait qu’une bouchée des quelques résistants bientôt positionnés sur un pal. Les principales troupes arméniennes sont dans la région la plus septentrionale de l’empire parthe pour essayer d’arracher les steppes des Sarmates à l’emprise d’Orodès. Les arguments objectifs pour suivre Tigrane sont en fin de compte peu nombreux et le général Ménémachos doit prendre une partie du cheptel local aux uns pour les contraindre puis donner ce même cheptel aux autres pour les récompenser. Finalement, autour de quelques bols de lait de jument fermenté, Ménémachos et les chefs sarmates se mettent d’accord pour refuser de payer le tribut des Arsacides et pour décapiter ses envoyés. Tigrane ne participe pas aux négociations car lui et la douce Anzaze chassent dans les montagnes du Taurus accompagnés de quelques nobles romains et pontiques.

 

Macharès va d’ailleurs les rejoindre et jouir de la paix qui règne en Asie mineure. Les cités de Phrygie hellespontine ont d’ailleurs accepté d’être sujettes du roi Macharès sans grande difficulté. Pour les récompenser, Macharès leur a offert deux milles esclaves taures, anciens pirates capturés par sa flotte enfin victorieuse. Tout va donc bien pour le Pont. On ne peut pas en dire autant de son allié, Antiochos XII.

2.3        Sus à Antioche !

Deux souverains ont trouvé en même temps ce formidable mot d’ordre : Arétas, conseillé par Marius et Orodès, autoconseillé.

 

Arétas et Agbar fondent sur les cités de Transjordanie et se livrent au pillage de tout ce qui peut rapporter, que son propriétaire soit juif, ammonite, arabe ou grec. Agathocle de Zeugma, le stratège séleucide, rassemble toutes les troupes civiques des cités et quatre mille cavaliers. Poursuivant Agbar, il se fait surprendre par Arétas qui pourchasse les survivants pendant trois jours jusqu’à ce que le dernier soit égorgé de ses propres mains. Le roi nabatéen soumet ensuite la région, s’installe dans la demeure de l’épistate à Bosra et prépare une expédition en Parapotamie. Son fidèle Agbar est déjà parti en urgence pour se mesurer aux envahisseurs sullaniens en Egypte.

 

Sur le chemin de Peluse, il tombe nez à nez avec Alexandre Jannée et son armée, bien décidé à rattacher Gaza et Rhinocolure à son royaume. Gaza est le débouché traditionnel des produits de Nabatène et le laisser aux Hasmonéens est hors de question. Agbar fait donc son affaire personnel de l’envahisseur et le reconduit à la frontière sans ménagement. Ce contre-temps l’empêchera de prendre Antioche aux Séleucides.

 

Ce sera donc au Shahan-Shah Orodès qui conduit quarante mille hommes vers l’Oronte et la Méditerranée. Antiochos XII s’interpose pour prendre sa revanche sur les terres ancestrales de la défaite de l’année dernière. La Phalange et la cavalerie macédonienne ont eu le temps de se préparer aux attaques incessantes des cavaliers. Les Parthes, sûrs de leur chef, perdent beaucoup d’hommes mais remportent la victoire et tuent la plupart des hipparques et stratèges du Séleucide qui doit retourner dans sa maigre cité de Samosate, désormais capitale d’un maigre royaume montagneux, tout ce qui reste du gigantesque empire de Séleucos. Et encore, dans une dernière offensive, Orodès parvient même à renvoyer le rejeton séleucide auprès de son ami Macharès et à mettre le siège devant Samosate.


3          Les instructions royales aux officiers

3.1        Orodès, roi des Parthes

Traité d’amitié avec le proconsul Sylla et Sinatruce.

Marius, tout à la construction de sa flotte, a oublié de saluer convenablement l’ambassade parthe.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Mésopotamie commandée par le glorieux roi Orodès composée d’une multitude montée mède et parthe et d’un fort parti d’archers perses

Printemps

M Syrie

Echec de la corruption (370/120) Victoire sur les troupes séleucides d’Antiochos XII ! Syrie ravagée

Eté

P

Syrie pacifiée

Automne

M Commagène

Victoire sur Antiochos XII. Commagène pillée

Armée d’Arménie du satrape Orobaze

Printemps

M Assyrie

Assyrie ravagée

Eté

P

Assyrie pacifiée

Automne

D0

ok

3.2        Macharès Philopator, roi du Pont

Traité d’amitié avec Prusias II, Sylla, Tigrane et Antiochos XII

Orodès, rancunier, n’a pas reçu l’ambassadeur du Pont

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Phrygie suivant sans faiblir le stratège glorieux Eumachos Plusieurs bandes galates accompagnent l’armée.

Printemps

P

Phrygie pacifiée

Eté

M Bithynie

ok

Automne

M Galatie

ok

Flotte de Lucius Censorinus en Pont Euxin oriental

Printemps

M Pont Euxin occidental

Victoire contre les pirates

Eté

D1

ok

Automne

D1

ok

3.3        Tigrane, roi d’Arménie

Traité d’amitié avec Sylla et Macharès.

La petite république de Rhodes, le petit royaume juif ou le domaine séleucide n’ont pas réagi à la démonstration d’amitié du lointain roi Tigrane.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du stratège Ménémachos en Sarmatie

Printemps

P

Echec Sarmatie ravagée

Eté

P

Echec

Automne

P

Sarmatie pacifiée

3.4        Caius Marius, consul de Rome et chef du parti populaire

Traité d’amitié avec Ptolémée et Arétas.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Les légions du glorieux consul Caius Marius sont en Attique accompagnées des alliés grecs.

Printemps

D2

ok

Eté

D2

ok

Automne

D2

ok

3.5        Lucius Cornelius Sylla, proconsul et chef du parti aristocrate

Traité d’amitié avec les rois Macharès; Tigrane, Orodès.

Marius ne salut pas les ex-proconsuls qui n’ont plus de vétérans. Antiochos, distrait, a omis de promulguer officiellement son amitié avec le peuple romain... ...sullanien.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Le glorieux proconsul Sylla conduit ses troupes en Chersonèse de Thrace accompagné d’un contingent thessalien

Printemps

Défense : M Thrace

Défaite contre l’armée bithynienne de Prusias II. Retraite en Chalcidique

Eté

M Macédoine

Ok

Automne

D2

Seconde défaite et retraite en Thessalie

Troupes en Mysie commandées par Ridiculus Rictus Mordicus, propréteur de Carie

Printemps

P (2ème tentative)

Mysie ravagée

Eté

P (3ème tentative)

Mysie pacifiée

Automne

M Lydie

Ok

Cohortes à bord de la flotte du glorieux Radius Fractatus Cubitus dont bon nombre de mercenaires thraces

Printemps

C Méditerranée orientale

Ok

Eté

A Delta du Nil

Delta du Nil ravagé

Automne

P                              

Delta du Nil pacifié

Flotte sous les ordres mouillant en mer rhodienne sous les ordres d’Ictus Myocardus

Printemps

C Méditerranée orientale

ok

Eté

A Delta du Nil

ok

Automne

D0

ok

 

3.6        Prusias III, roi de Bithynie

Traité d’amitié avec le roi Macharès

Orodès a totalement ignoré le roi de Bithynie.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du Détroit du Bosphore commandée par le roi glorieux Prusias

Printemps

M Thrace

Victoire sur l’armée romaine conduite par Sylla. Thrace ravagée

Eté

F Armée de Sylla M Chalcidique

Chalcidique ravagée

Automne

M Macédoine

Victoire sur Sylla et pillage de la Macédoine

3.7        Ptolémée XI Alexandre II, roi lagide

Traité d’amitié avec le consul Caius Marius

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du Heptanomide commandée par son roi Ptolémée XI

Printemps

D1

ok

Eté

D1

ok

Automne

D1

ok

3.8        République rhodienne

Traité d’amitié avec Sylla

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte rhodienne naviguant en Cyclades commandée par le glorieux navarque Rhododendron

Printemps

D0

ok

Eté

D0

ok

Automne

D0

ok

3.9        Arétas III, roi des Nabatéens

Traité d’amitié avec le consul Marius

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée en Arabie Pétrée avec le glorieux Arétas III à sa tête. Une légion de marianistes combattent à ses côtés.

Printemps

M Transjordanie

Victoire totale sur les séleucides d’Agathocle de Zeugma qui périt dans la bataille. Transjordanie ravagée

Eté

P

Transjordanie pacifiée

Automne

M Parapotamie

Parapotamie ravagée

Armée en Arabie Pétrée dont Abgar est le chef incontesté

Printemps

M Transjordanie

ok

Eté

Défense : M Arabie Pétrée

Ok

Automne

Défense : M Idumée

Victoire sur les Juifs d’Alexandre Jannée (en dépit de la corruption des troupes)

3.10    Antiochos XII, roi séleucide

Traité d’amitié avec Macharès

On est sans nouvelles de l’ambassadeur envoyé il y a plusieurs mois à la cour parthe...

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée séleucide de Commagène commandée par le glorieux Antiochos XII pourvue de la puissante phalange

Printemps

M Syrie

Défaite contre l’armée d’Orodès et retraite en Commagène

Eté

D0

ok

Automne

D0

Défaite contre Orodès et retraite en Pont

Armée séleucide en Syrie du stratège Agathocle de Zeugma

Printemps

M Transjordanie

Désastre militaire contre les Nabatéens !!!

Eté

 

 

Automne

 

 

3.11    Alexandre Jannée, grand prêtre des Juifs

Traité d’amitié avec Sylla.

Antiochos veut que les Juifs lui rendent hommage et non qu’ils lui promettent une vaine amitié.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée hasmonéenne de Phénicie sous les ordres d’Alexandre Jannée

Printemps

M Palestine

ok

Eté

M Idumée

Idumée ravagée

Automne

P

Corruption réussie (390/0) mais défaite des asmonéens contre les Nabatéens d’Agbar

3.12    Barbares et pirates en maraude

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Pirates taures infestant le Pont Euxin occidental

Printemps

R

Défaite face à la flotte pontique puis dispersion

Eté

-

-

Automne

-

-

Pirates dalmates en mer ionienne

Printemps

R

Route maritime coupée

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

4          Paroles royales, honneurs divins, évergétisme et raffinements coûteux

4.1        Félicitations entre amis

Avé Marius !

 

Sylla te félicite pour cette nouvelle flotte de guerre flamboyante et lui souhaite un destin moins funeste que celle qui l’a précédée, dans la mesure où elle se consacrera à servir les intérêts de l’Vrbs. Gageons que sa ligne de flottaison, grâce à la qualité unique et à l’imperméabilité du matériau utilisé, restera cette fois-ci toujours en deçà des épaules des guerriers qu’elle convoiera. Les spécimens centenaires des forêts macédoniennes et thraces, de catégorie exceptionnelle, resteront à ta disposition pour l’entretien de ces nouvelles galères et de ces trières rutilantes aussi longtemps que la paix présidera à nos relations ».

 

Dixit Sylla.

4.2        Petits arrangements entre amis

Pendant les parties de chasse de Tigrane en Lycaonie, il est beaucoup questions de politique. La vue y est pour quelque chose car le Taurus qui est le terrain de chasse de Tigrane et de ses amis surplombent le littoral cilicien. Lucullus, l’envoyé extraordinaire de Sylla, a le cœur sur la main quand cela sert les intérêts de son parti. C’est dit, la Cilicie est prêtée à Tigrane par le peuple romain. Qu’il en fasse bon usage !

Prusias aurait bien fait usage de la Bithynie. Persuadé que Macharès va lui restituer son pays natal, il regarde au delà du Bosphore et ne voit rien venir que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie…

4.3        Petits meurtres en amis

Un jeune cervidé était pris en chasse par Macharès et cinq de ses amis. Le titre du présent chapitre ne laisse guère de doute sur ce qui s’ensuivit. Une fois isolé du reste des chasseurs et en particulier de la garde du roi. Trois desdits amis occirent les deux autres d’un coup de javelot ou d’épée. Macharès n’eut que le temps de lancer son cheval droit devant. La partie de chasse prenait une dimension nouvelle. Un des distingués amis du roi et candidats au régicide, un prince mithridatide, réussit à débusquer son gibier et à lui asséner un bon coup à la cuisse mais sans désarçonner le roi. Il n’eut pas d’autre occasion car le roi réussit à rejoindre sa garde et à inverser les rôles. Le tableau de chasse de la journée fut donc constitué de trois traîtres pendus par les pieds et saignés.

La tentative d’assassinat contre le roi des rois Orodès fut d’une tout autre nature. Alors que ses troupes hivernaient près des murs de Samosate, le roi était retourné en Syrie et séjournait confortablement dans un palais de Daphné dans la banlieue d’Antioche sur l’Oronte. Il se plaignit en fin de matinée d’un mal de ventre pénible et persistant. Deux heures plus tard, Orodès ne voulut rien avaler et on dut faire appel aux médecins du roi, un Indien de Taxila, nommé Shangala, un Grec de l’école de Cos, Ménétas et un mage babylonien nommé Balu. Chacun voulut prodiguer les soins que lui commandait sa science tout en refusant celle du voisin. Orodès leur dit de lui appliquer leur remède sans refuser celle des autres. Cela fut fait. Le roi allait de plus en plus mal et perdait de la substance par le haut et le bas.

 

Ce fut finalement un Parthe qui trouva le remède. Sa science médicale était faible puisqu’il s’agissait d’Asdrubalès, l’hyrcanien capitaine des troupes parthes d’Antioche mais il avait fait torturé les cuisiniers qui avaient préparé le petit déjeuner du roi et un mitron avait admis avoir mélangé un poison au curry destiné au caviar d’aubergine royal. Remontant le fil du complot, d’autres suppliciés désignèrent clairement Arétas III comme commanditaire. On apprit surtout quel était l’antidote au mal d’Orodès et celui-ci fut sur pied à temps pour assister au châtiment final des comploteurs.

 

Trois semaines plus tard, au petit matin, Orodès fut découvert dans son lit, déjà raidi par la mort, les yeux révulsés et la langue pendante, une corde de soie profondément enfoncé dans la chair de son cou. Le coupable n’a pas été retrouvé.

 

La nouvelle de la mort du roi des rois fut le signe des tumultes dans l’empire, en particulier à la frontière, près de la Carmanie ou dans les territoires nouvellement soumis. Artaban, le neveu d’Orodès, portait désormais la haute tiare ornée de perles et d’étoiles en pierres précieuses. Il ordonna une répression très ferme et les révoltes furent étouffées. La sécession ne put toutefois pas être évitée au cœur même de l’empire, en Perside où les dynastes locaux prirent les armes pour chasser les Parthes.


4.4        La personne enroulée dans un tapis

Sylla s’était allongé pour dîner quand une petite troupe fut annoncée. Selon le chambellan, il s’agissait d’Egyptiens porteurs de cadeaux de la part de Radius Fractatus Cubitus, l’heureux général de la campagne du Nil. Sylla se redressa pour mieux contempler les verreries fines multicolores, la vaisselle d’argent ornée de turquoises et surtout le dernier cadeau, un superbe tapis blanc, indigo et pourpre aux superbes motifs tirés de la mythologie égyptienne. D’évidence, quelque chose ou quelqu’un était enroulé dans le somptueux présent. Un devin avait prédit à Sylla qu’un jour une jeune princesse lagide se donnerait au maître des Romains enroulée dans un tapis. Sylla jaillit de sa couche pour accueillir celle qui ne pouvait être que la délicieuse Cléopâtre Tryphène. Mauvaise surprise : point de Cléopâtre Tryphène mais à la place un immonde avorton vêtu d’un simple pagne et empoignant un poignard bien aiguisé. Mourir en connaissant l’identité du commanditaire aida-t-il Sylla dans l’au-delà ? Toujours est-il qu’au moment où la lame fouillait ses entrailles, il reconnut le nain, pétosiris, âme damnée de Ptolémée Alexandre, maître de Haute-Egypte et ancien souverain de Chypre et du Delta du Nil.

 

Difficile de dire si Radius Fractatus Cubitus n’avait pas eu vent du complot de Ptolémée. Il est en revanche certain que le général ne perdit pas de temps à se faire proclamer chef des légions d’Asie et du parti aristocrate, appuyé en cela pour quelques sénateurs sullaniens en exil. La majorité des troupes ne voulut pas suivre le général. Leurs officiers les persuadèrent de se laisser guider par Lucullus, le gouverneur de Carie, diplomate expérimenté et issu d’une famille patricienne très respectable. Lucullus prit comme première décision d’accorder de grandes funérailles à Sylla. Comme il était impossible de célébrer la chose en Italie, il fit venir en secret les portraits des ancêtres de Sylla et rassembla tous les vétérans survivants pour rendre hommage à leur général défunt.

4.5        Les jeux néméens

Sylla avait commencé de vastes travaux d’architecture dans la province d’Asie mais sa mort n’a pas permis d’en recueillir tous les fruits politiques. Prusias est bien vivant mais ses efforts pour inaugurer une école de médecine à Byzance n’a pas pour le moment donné de résultats probants en dépit de l’afflux constant de blessés qui permettent aux étudiants d’apprendre sur le tas.

C’est donc encore une fois Marius, le maître de la Grèce qui fait honneur à la culture hellène dans ce qu’elle a de plus marquants, les concours sacrés. Marius décide de remettre à l’honneur les jeux néméens. Les concours sont un franc succès. Marius n’a pas hésité à organiser un grand mime peu banal mettant en scène un acteur jouant le rôle d’Héraclès, fondateur des jeux néméens. Le héros étrangle de ses mains le lion néméen qui terrorisait le monde…

4.6        Alliances et mésalliances

Macharès encourage financièrement (770 talents) le roi Antiochos à repartir à la reconquête de son royaume. Dans le même temps, il reprend contact avec l’ancêtre Arsacide, Sinatruce, toujours très actif. Avec les 320 talents donnés par Macharès, Sinatruce recrute des guerriers en Arabie et parmi les tribus des côtes de Gédrosie et est prêt à prendre Artaban à revers.

 

Comme chaque année, Rhodes change encore de partenaire romain et revient à ses amitiés marianistes (720 talents). Il rejoint ainsi les fiers Nabatéens (720T) dans le giron de Marius.

 

Lucullus a préféré soigner son ami Alexandre Jannée (210T) ainsi que Ptolémée (630T) dont il n’a pas ébruité l’infamie et dont il espère se servir contre l’usurpateur d’Alexandrie, Radius Fractatus Cubitus. Ce dernier a tout naturellement choisi Prusias comme mentor, surtout pour l’enseigner sur la manière de vaincre ses anciens amis optimates.

5          Le pouvoir par la lance

Le désormais puissant Asdrubalès rassemble des cavaliers parthes en Hyrcanie.

Le stratège Aristagoras commandera une toute nouvelle armée pontique, actuellement en entraînement dans le Pont.

Sinatruce prépare des mixtures spéciales pour que ses jeunes soldats gédrosiens et arabes soient victorieux.

Cneus Domitius Ahenobarbus se peigne la barbe tout en admirant ses splendides navires marianistes sillonnant les Cyclades.

6          Prévisions de votre diocète pour l’année prochaine

Encore une mauvaise récolte en Chalcidique. Il faut dire que les habitants ont préféré se sauver à l’arrivée des soldats plutôt que de s’occuper de leurs cultures. Thessalonique, Antioche et Alexandrie sont dans des zones de guerre. Voilà qui ne devrait pas aider le commerce non plus.

 

Roi(protecteur) CapitaleComptoir principal 

Revenu local, des Mines et de la capitale

Revenu du commerce à l'intérieur du territoire

Céréales & poissons séchés

Huile d'olive, vins, figue, miel

articles de bronzes, verreries, céramique, papyrus, textiles

encens, épices, ébène, ivoire, parfums, soieries

Bois, poix, goudron

Ressources militaires

 

Provinces contrôlées

dont provinces sinistrées

Artaban

Séleucie du Tigre / idem

1 400

600

1

-2

-1

-1

2

3

 

13

3

Macharès

Amaseia / Sinope

1 500

1 600

2

0

-4

-1

0

1

 

11

0

Tigrane II

Tarse/ Bérytos

200

0

0

-1

0

0

1

0

 

3

1

Ptolémée XI (Sylla )

Ptolémaïs / Pétra

300

0

4

-2

-1

4

0

0

 

3

0

Caius Marius

Rome / Délos

1 200

400

-5

3

2

-3

-1

2

 

7

0

L Licinius Lucullus

Thessalonique / Byzance

1 600

600

-1

2

-3

-1

1

1

 

15

3

Prusias III

Byzance / Byzance.

200

200

1

0

-1

-1

0

0

 

2

0

Rhodes (Marius)

Rhodes / idem

300

0

-1

1

0

0

-1

0

 

1

0

Sinatruce (Macharès) Carmana / Gerrha

300

0

-1

0

0

0

0

0

 

1

0

Arétas (Marius)

Pétra / Pétra

500

0

-2

-1

0

5

0

0

 

5

2

Antiochos Macharès

Samosate / Sinope

0

0

0

0

0

0

0

0

 

1

1

Alexandre (Sylla)

Jérusalem / Bérytos

400

0

0

-1

2

-2

1

0

 

2

0

Radius Fractatus Cubitus (Prusias)

Alexandrie / aucun

0

0

0

-2

0

-2

0

0

 

1

1

7          Qui est le nouvel Alexandre ?

Certes, Lucullus brille surtout grâce à l’héritage de Sylla. Ses victoires et son empire oriental prospère, tout cela pour la gloire de Rome, rejaillissent avec éclat sur Lucullus. Bientôt peut être louera-t-on Lucius Licinius Lucullus pour sa droiture et pour le raffinement extrême dont il aime s’entourer ?

 

Roi

Prestige l’an passé

Céréales & Poissons

Vins, huile d’olive

Artisanat

Encens

 

Désastre ou victoire totale

Victoire sur les Romains

Pertes / Gains territoriaux

Capitale perdue ou (re) prise

Phare de la Culture hellène

Prestige actuel

Lucullus

27

0

+1

+1

+1

0

 

+2-1

0

0

31

Artaban

29

0

0

+1

0

0

0

+2-2

0

0

30

Macharès

21

0

+1

0

0

0

0

+1

0

0

23

Prusias III

13

0

+1

0

0

0

+1

0

0

0

15

Tigrane II

12

0

+1

+1

+1

0

0

-1+1

0

0

15

Marius

9

0

+1

+1

+1

0

 

0

0

+1

13

Ptolémée XI