LES VêPRES éphésiennes

Quatrième année de la 173ème olympiade

1          Comment vont les affaires dans l’œkoumène ?

L’état lamentable du réseau de routes et de comptoirs de commerce suffit à expliquer la faible intensité des échanges cette année. Alors que Socrate impose sa poigne à Nicomède et à Byzance, Prusias doit se contenter de Sestos comme nouvelle capitale en attendant mieux. Ses échanges se limitent donc à quelques livraisons de céréales en Macédoine via Thessalonique.

 

Son adversaire Macharès se tourne finalement vers l’Orient où les affaires sont meilleures. Les marchands syriens d’Antioche lui prennent son huile d’olive et l’ajoutent à une première cargaison carienne achetée à Sylla puis ils réexportent le tout dans le territoire parthe. Là bas, à Séleucie du Tigre, ils échangent ces marchandises contre toutes sortes de produits venus d’Arménie qu’ils pourront revendre ensuite aux Pontiques une fois de retour au bercail.

 

L’ancienne capitale orientale des Séleucides est vraiment le centre du commerce mondial cette année pour le plus grand profit du trésor arsacide. Des étoffes de soie sont acheminées vers la Perside par des barges qui descendent lentement l’Euphrate. A Spasinou Charax, les précieux ballots sont déchargés pour être remplacés par de blocs de résine d’encens d’Arabie qui repartiront en sens contraire vers Séleucie à destination finale d’Artaxata et de Tigranocerte.

 

Droits & taxation du roi sur le commerce des comptoirs (en nombre d’unités négociées):

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Comptoir

T

Tarente (marianiste)

0

Sinope (neutre)

0

Sardes (pontique)

0

Pétra (nabatéen)

3

Thessalonique (sullanien)

3

Ephèse (pontique)

2

Antioche (séleucide)

4

Séleucie (parthe)

6

Délos (marianiste)

0

Panticapée (pontique)

0

Bérytos (séleucide)

0

Hécatompylos (Gotar.)

0

Rhodes (Rhodien)

2

Byzance (neutre)

0

Alexandrie (lagide)

0

Gérrha (nabatéen)

3

 

Détail des échanges

Nature des marchandises

Qté

Vendeur

Acheteur

Cheminement et autres précisions

Céréales et poissons salés

1

Prusias III 

Sylla

Thessalonique

Vin et huile d’olive

1

Rhodes

Arétas

Rhodes – Ephèse – Antioche - Pétra

Vin et huile d’olive

1

Sylla

Orodès

Thessalo. – Ephèse – Antioche- Séleucie

Vin et huile d’olive

1

Macharès

Orodès

Antioche - Séleucie

Artisanat

1

Tigrane II 

Macharès

Séleucie du Tigre – Antioche

Bois

1

Sylla

Rhodes

Thessalonique – Rhodes

Mercenaires

 

 

 

 

Encens, Myrrhe et épices

1

Orodès

Sinatruce

Séleucie – Gerrha

Encens, Myrrhe et épices

2>0

Orodès

Antiochos XII

Pas d’ordre de Ptolémée dans ce sens

Encens, Myrrhe et épices

1

Arétas III 

Sylla

Pétra – Antioche – Ephèse – Thessa.

Encens, Myrrhe et épices

1

Arétas III 

Tigrane II

Pétra – Gerrha – Séleucie du Tigre

2          La campagne militaire

2.1        Le retour des Hyksos

De nouveau, après plus de quinze siècles de répit, des pasteurs franchissent la frontière des Deux-Terres.

 

A l’époque les pharaons avaient mis des générations à se débarrasser de ces nomades hyksos très envahissants mais leurs chars en étaient venus à bout.

 

Cette fois, Ptolémée n’est même pas là avec son armée pour accueillir brutalement les Nabatéens puisque c’est d’eux dont il s’agit. Aucune force digne de ce nom n’est là d’ailleurs pour protéger Alexandrie près de l’Egypte. Alors que les bandes arabes dévastent les cultures, les Alexandrins vérifient que les citernes et les greniers sont assez remplis pour faire face à un long siège.

 

Seule la flotte lagide qui vient de vaincre les pirates sabéens, libérant ainsi le commerce en Mer Erythrée, réagit contre cette agression en pillant méthodiquement les relais des caravanes du Hedjaz à Pétra. Ce n’est toutefois pas ça qui arrêtera Arétas mais l’intervention de l’allié séleucide de Ptolémée qui envoie ses troupes stationnées en Transjordanie sur la capitale nabatéenne.

 

Ce second front oblige le puissant roi arabe a laisser sa proie pourtant sans défense pour affronter le stratège séleucide Agathocle de Zeugma. Les Arabes sont chargés de butin et sont pressés de le montrer à leur famille. Aussi ce sont des troupes peu motivées et surtout obnubilées par la protection du camp qu’affrontent le Séleucide. C’est en stratège victorieux qu’Agathocle campe désormais devant le Rocher de Pétra.

 

Cette intervention nabatéenne sera d’ailleurs la seule initiative offensive – bien qu’indirecte - de Tigrane II. En effet, inquiet de la proximité de tant de troupes ennemies, ciliciennes, séleucides voire parthes, Tigrane II préfère parfaire la défense de son royaume et se tient prêt à tout pour éliminer tout agresseur. Il donne d’ailleurs le même conseil à son ami Alexandre Jannée. Or, ni Ptolémée ni Orodès n’en veulent – cette année – à la Grande Arménie. Ils ont d’autres projets !

 

2.2        La guerre navale contre le terrorisme

Pour Ptolémée, il s’agit surtout d’appuyer la flotte crétoise dans sa lutte contre son homologue rhodienne. Zénon Cotylas a réuni une grande quantité de petits lemboi très manœuvrables pour profiter de chaque opportunité contre les trières de la République lorsqu’elles affronteront les trières ciliciennes payées par Ptolémée. Chaque lembos est capable de décharger une cinquantaine de combattants crétois sur l’arrière d’un navire ennemi déjà occupé contre un adversaire de même taille. Rhododendron se laisse berner et nombre de ses bateaux sont capturés. Selon ses ordres, les fanions indiquent aux vaisseaux rhodiens qu’une retraite en mer Egée s’impose. Les Crétois ne lâchent pas la flotte rhodienne et attendent la prochaine faille dans le dispositif pour fondre de nouveau sur leurs ennemis héréditaires.

 

Quelques semaines plus tard, clameurs à bâbord ! De grands navires de guerre arrivent. Des pentères et même quelques heptères. Le rythme des rameurs est déjà rapide, les rostres déjà menaçants. Les Pontiques ! A la rescousse de Rhodes ! Quelques lemboi pirates sont broyées et une trière a ses rames arrachées et est capturée. Heureusement pour les pirates, le navarque de la flotte de Prusias III est surtout un homme de cour. Diodoros Pasporos de Pergame croit pouvoir écraser facilement quelques marins voleurs de poules. A son tour, sa flotte se trouve accablée de tous côtés par les petits navires pirates. Des équipages entiers meurent criblés de flèches sans pouvoir combattre véritablement. Une petite partie de l’escadre parvient à fuir et les survivants pourront raconter la mort de leurs camarades, à moins qu’ils ne les retrouvent un jour par miracle sur un marché aux esclaves en Crète ou en Cilicie.

 

C’est une splendide victoire pour Zénon Cotylas. Les Rhodiens impressionnés sont chassés des eaux grecques et se réfugient un moment à l’est de Rhodes. Ce n’est pas suffisant, l’adversaire les poursuit jusqu’au littoral cilicien. Ne pouvant aborder facilement ni en Cilicie, ni en Syrie et encore moins à Chypre, les Rhodiens sont bien isolés.

 

En Grèce ou du moins dans les îles, c’est le soulagement. Après deux années de cauchemar, la vie va pouvoir reprendre.

 

2.3        Salades romaines dans la macédoine

Caius Marius a toute confiance dans le talent de Lucius Regulus, un Homme Nouveau comme lui qui est courageux, très très courageux même. Il le faudra bien car Caius Marius a décidé de rabattre le caquet aux Athéniens et de les ramener dans le giron de Rome. Une tâche dont il s’acquitte avec fermeté. Plusieurs centaines d’otages athéniens partent d’ailleurs pour l’Italie pour asseoir la stabilité retrouvée dans l’Attique. Bref, Caius Marius est occupé et Lucius qui est très très courageux va donc devoir envahir seul la Macédoine et se battre contre les deux armées sullaniennes surentraînées qui l’attendent impatiemment.

 

Non loin d’Héraclée lyncestide, Sylla a laissé reposer ses vétérans et leur prodigue des conseils avant le combat. « Certes, les légions marianistes venant d’Illyrie composaient il y a encore quelques semaines les garnisons de quelques grasses cités étrusques ou siciliennes avec quelques esclaves en fuite pour seuls adversaires.

Toutefois ce sont des citoyens romains qui les composent et ils possèdent les tactiques de guerre de Rome. Alors gare ! »

Non loin de là, dans le campement marianiste, Lucius Regulus a ordonné que les hommes se frottent d’huile et mangent convenablement. Il parle lui aussi à ses hommes. « Certes, les légions sullaniennes ont déjà fait de grands massacres parmi les nôtres mais leurs morts n’ont pas été remplacés, pas plus que leurs armes qui doivent être à peine en état de servir. Alors courage ! »

 

Lucius place ses troupes en ordre de bataille en premier. Les jaculatores ont ordre de lâcher très rapidement leurs traits afin d’abattre le plus grand nombre de vétérans et de montrer ainsi aux hastati que leurs adversaires ne sont pas immortels, loin de là. La démonstration est assez probante et lorsque les turmes marianistes attaquent le camp sullanien dégarni, on croit un instant que Nikè a changé de champion. Mais non, la Victoire aime les vétérans car ils ne fléchissent pas même lorsque deux ou trois de leurs manipules ont été anéanties. Au contraire, ce sont les partisans de Marius qui reculent puis lâchent la mêlée au prix de nombreuses victimes. Lucius fait retraite en bon ordre en Illyrie pour se refaire. L’adversaire l’y poursuit. Les Marianistes ou ce qu’il reste l’armée après que le quota de malades et de déserteurs ait été prélevé franchissent l’Eas et se retrouvent en Epire pour se faire battre de nouveau et se rendre en masse à la loi du vainqueur.

 

Après ce nouvel échec militaire, on pouvait craindre à un soulèvement général en Grèce contre Marius mais rien de tel n’arriva. Est-ce la lassitude des combats ou bien la nouvelle de la fin des combats maritime? Je ne sais pas, à moins que l’exemple instructif de la rébellion athénienne ait limité les vocations de séditieux ?

2.4        Trahisons en chaîne

Dans la toute nouvelle capitale bithynienne de Sestos, Androlochos de Thespies, un aventurier au verbe engageant, soulève une partie de la population contre Prusias, « un garçonnet manipulé par une clique corrompue » et fait acclamer le roi Socrate. Des armes opportunément arrivées de Byzance permettent aux rebelles de clouer la garnison de la cité dans l’acropole.

 

A cette nouvelle, Théophraste de Caunos délaisse les fortins scythes et fait route à marche forcée vers Sestos pour rétablir l’ordre. La piétaille en révolte est dispersée et les meneurs lapidés avec leur famille. Androlochos reste introuvable. Pensant sûrement que sa promesse de porter aide au roi Prusias était désormais tenue et que l’heure est au changement de dynastie (d’autant plus que quelques marins échappés du massacre contre les pirates viennent d’annoncer que Prusias se trouve désormais sans flotte), Théophraste propose aux habitants de Sestos et des autres cités de Chersonèse de rétablir l’indépendance de leurs cités.

 

Elles seraient désormais simplement alliés au sein d’une ligne thrace dont lui Théophraste serait le strategos autocrator. De fait, les principaux magistrats, comblés ou apeurés , lui jurent fidélité au nom de leurs cités. L’aube d’une nouvelle puissance thrace ?

 

Pendant ce temps, imperturbable malgré les piques de Tychè, Prusias renonçait à faire la guerre à Socrate et détournait son armée vers la Galatie contre les soldats pontiques de Parsamé de Cappadoce. Un peu inquiet au sujet de la fidélité de ses hommes, Prusias avait distribué une double solde et aurait même promis que les villages galates pourraient être pillés en représailles de leur collaboration supposée avec Parsamé. Ce dernier ne put faire autrement que verser discrètement le quadruple de cette somme associée à la même promesse de piller les villages galates voire même Ancyre s’il y tenait. Par ailleurs, les réserves de nourriture qui devaient nourrir l’armée bithynienne avaient été achetées par avance dans sa totalité par les agents pontiques, achetées et non pillées ! Incapable dans ses conditions de faire une campagne longue en Galatie, Prusias délaissa ses troupes les moins fiables et fondit sur les Pontiques avec l’élite de ses troupes, soit guère plus quinze mille hommes dont un millier de cavaliers. Ceux-là servirent surtout d’éclaireurs afin de déterminer le meilleur moment pour tendre une embuscade à l’armée adverse inconsciente de la proximité de l’ennemi.

 

Profitant de la brume matinale, les Bithyniens tombèrent sur les colonnes pontiques en hurlant. Celles-ci totalement surprises furent défaites très rapidement et un bon quart resta sur la terrain. Les autres durent fuir selon le plan de Macharès vers la Lydie, région fidèle au Pont. De là, Parsamé porta quelques attaques infructueuses contre la Mysie, sous la garde d’un Prusias omniprésent.

 

Pendant ce temps, Macharès tentait comme l’année précédente de faire céder Sinope. Les habitants ravitaillés par la mer ne semblaient jamais vouloir se rendre. Manœuvré par ses stratèges et des mekaniloi incompétents mais sûrs d’eux, le roi-stratège n’était pas dans son rôle favori. Ses troupes souffraient de toutes sortes de maladie à force de piétiner sous les murailles de Sinope. Par défi, les habitants versaient sur la tête des assiégeants les restes de leur repas, du poisson souvent, ainsi que le contenu de leur pot de chambre. En représailles, les Pontiques amenaient à moins d’un stade des tours de l’enceinte des prisonniers et les égorgeaient sous les yeux de leurs parents massés sur les courtines. Tout ceci échappait totalement à Macharès, de même que la véritable petite cité qui s’était constituée dans le camp pontique. Les soldats avaient installé épouses, concubines, mignons, enfants et animaux. Les officiers avaient auprès d’eux leurs serviteurs et leurs esclaves. Des marchands, des trafiquants de butins, des hétaïres ou des prêteurs vaquaient à leurs petites activités. Chacun s’habituait finalement à l’enlisement à l’exception du roi qui commençait à craindre le ridicule si les Sinopiens continuaient à le narguer une année encore…

2.5        Et les Parthes dans tout ça ?

Personne ne leur fait la guerre ! Qu’à cela ne tienne, ils se la feront entre eux. Fortement encouragé par Orodès, le vieux Sinatruce lance ses vassaux contre le territoire de Gotarzès.

 

Pour une fois, la bataille n’est pas un ballet de cavaliers qui attaquent et font retraite cent fois. En effet, Gotarzès a placé ses troupes aux Portes caspiennes, non pour interdire l’entrée de l’Hyrcanie à son vénérable aîné mais pour lui tomber de dessus une fois l’armée carmanienne engagées dans le défilé. Le coup marche parfaitement. Les délicats Perses et les brutaux Uxiens meurent avant de pouvoir combattre. Sinatruce fait forcer le passage et amène ce qu’il lui reste d’hommes auprès d’Orobaze en Parthyène.

 

Un poil plus jeune que Sinatruce mais moins borné, Orobaze, le chef de la diplomatie parthe, console le pauvre Sinatruce de quelques bonnes paroles et promet de le venger rapidement. Hélas, il subit plusieurs revers, sa cavalerie étant inférieure à celle de Gotarzès. « Ce n’est pas très grave, pense-t-il, pendant que j’occupe Gotarzès, mon roi investit sa capitale d’Ecbatane sous coup férir et c’est ça le principal. » En effet.

 

3          Les instructions royales aux officiers

3.1        Orodès, roi des Parthes

Traité d’amitié avec le prince Sinatruce et le roi Macharès

Ils sont nombreux à snober le roi des Parthes occupé qu’il est à ses conflits fratricides : Sylla, Antiochos et Ptolémée lui refusent leur amitié.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée du satrape de Mésopotamie Orodate

Printemps

D2

Ok

Eté

D2

ok

Automne

D2

ok

Armée de Mésopotamie du roi Orodès avec le gros de la cavalerie sarmate

Printemps

M Médie

Médie ravagée

Eté

P

Médie pacifiée

Automne

D0

Victoire sur Gotarzès qui se replie en Hyrcanie

Troupes de Parthyène sous les ordres du vieux satrape Orobaze

Printemps

M Hyrcanie

Défaite contre les rivaux parthes de Gotarzès. Retraite en Parthyène

Eté

M Hyrcanie

Seconde défaite. Replie en Parthyène

Automne

D0

ok

3.2        Macharès Philopator, roi du Pont

Traité d’amitié avec le prince Gotarzès, le consul Marius; le proconsul Sylla et le roi Orodès et Tigrane

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Paphlagonie ayant le roi Macharès à sa tête

Printemps

P (2ème saison de pacification)

Echec !!!

Eté

P (3ème saison de pacification)

Echec !!!!!!

Automne

P (4ème saison de pacification) !!!

Echec !!!!!!!!!!!!!!!!

Armée du Pont suivant sans faiblir le noble Parsamé de Cappadoce

Printemps

M Cappadoce

ok

Eté

M Galatie

Corruption réussie (920/250) mais défaite et retraite en Lydie

Automne

M Mysie

Seconde défaite face à Prusias III ; Retraite en Lydie

3.3        Tigrane, roi d’Arménie

Traité d’amitié avec le grande prêtre Alexandre Jannée, le proconsul Sylla et les rois Arétas III et Macharès

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Forces du roi Tigrane en Arménie avec ses cataphractaires

Printemps

D0

ok

Eté

D0

ok

Automne

D0

ok

3.4        Ptolémée IX Philométor Soter II Lathyros, roi lagide

Traité d’amitié avec les roi Antiochos XII et bonne entente avec les pirates de Crète et de Cilicie.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte vermoulue sur le canal de Néchao soumise à la volonté du navarque Lichas d’Acarnanie, fils de Pyrrhos

Printemps

M Mer Erythrée

Victoire sur les immondes sabéens mais Lichas d’Acarnanie meurt au combat

Eté

R Hedjaz

Hedjaz ravagé

Automne

R Arabie Pétrée

Déjà fait

Armée de Cyrénaïque commandée par son roi Ptolémée IX

Printemps

M Désert de Libye

ok

Eté

M Désert de Libye

ok

Automne

M Delta du Nil

ok

3.5        Caius Marius, consul de Rome et chef du parti populaire

Traité d’amitié avec le roi du Pont Macharès

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée en Illyrie sous les ordres de Lucius Regulus

Printemps

M Macédoine

Corruption réussie contre Sylla (300/0). Défaite contre Sylla et retraite en Illyrie

Eté

D0

Défaite contre Sylla et fuite en Epire. Epire ravagée

Automne

D0

Désastre contre Sylla

Les légions du glorieux consul Caius Marius sont en Etolie

Printemps

M Attique

Attique ravagée

Eté

P

Echec

Automne

P

Attique pacifiée

3.6        Lucius Cornelius Sylla, proconsul et chef du parti aristocrate

Traité d’amitié avec la république rhodienne, et les rois Prusias III, Tigrane II et Macharès

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Les légions de vétérans du glorieux proconsul Sylla sont en Thessalie

Printemps

D1 : M Macédoine

Victoire sur les Marianistes de Lucius Regulus.

Eté

D2 : F Armée marianiste : M Illyrie

Seconde victoire

Automne

F Armée marianiste : M Epire

Marianistes écrasés !

Troupes romaines en Epire commandées par Ridiculus Rictus Mordicus, propréteur de Carie

Printemps

D1 : M Macédoine

ok

Eté

F Armée marianiste : M Illyrie

ok

Automne

F Armée marianiste : M Epire

ok

Forces sullaniennes en Pisidie sous les ordres d’Ictus Myocardus Infarctus

Printemps

D1

ok

Eté

D1

ok

Automne

D1

ok

3.7        Prusias III, roi de Bithynie

Traité d’amitié avec le proconsul Sylla et la république rhodienne.

Le Grand roi Orodès attend de voir qui s’imposera de Prusias ou de Socrate avant de se décider à accorder son amitié.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Scythie sous l’œil sévère du stratège Theophraste de Caunos.

Printemps

Défense 2 : M Thrace

ok

Eté

Défense 1 : M Chersonèse de Thrace

Victoire sur les partisans de Socrate qui se débandent… Sestos est sauvée… …et devient la capitale du Théophraste qui déclare l’indépendance de son principicule de Chersonèse de Thrace

Automne

D0

Ok

Armée de Mysie commandée par le roi Prusias composée de guerriers venus de Thrace et de mercenaires galates

Printemps

M Bithynie

Bithynie ravagée

Eté

Défense : M Galatie

Armée très corrompue (920/250) mais victoire sur les Pontiques

Automne

Défense : M Mysie

Seconde victoire sur l’armée pontique de Parsamé

Flotte de Cyzique commandée par Diodoros Pasparos de Pergame en Mer Egée

Printemps

R Ionie

Ionie ravagée

Eté

M Cyclades

Non. Rencontre funeste avec la flotte crétoise ; La flotte de Cyzique coule à pic

Automne

 

 

3.8        République rhodienne

Traité d’amitié avec Sylla

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte rhodienne naviguant dans les Cyclades commandée par le glorieux navarque Rhododendron

Printemps

R Laconie

Non Vaincue par la flotte crétoise pirate. Retraite en Mer Egée

Eté

R Délos

Non Seconde défaite. Fuite en mer rhodienne

Automne

D0

Troisième défaite. Fuite en Golfe de Salamine

3.9        Sinatruce, prétendant parthe

Traité d’amitié avec le roi Orodès

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Sinatruce commande son armée en Médie composée en partie d’habiles archers perses.

Printemps

M Hyrcanie

Armée corrompue et défaite. Retraite en Parthyène.

Eté

D0 (M Parthyène)

ok

Automne

D0

ok

3.10    Gotarzès, prétendant parthe

Traité d’amitié avec le roi Macharès

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée de Gotarzès en Hyrcanie

Printemps

Défense contre Sinatruce et Orobaze

Contre-corruption efficace (350/120) et corruption réussie (300/0) contre Sinatruce. Victoire sur ces 2 rivaux qui se replient en Parthyène

Eté

Défense contre Orobaze

Seconde victoire. Orobaze se replie en Parthyène

Automne

Défense : M Médie

Défaite et retraite en Hyrcanie

3.11    Arétas III, roi des Nabatéens

Traité d’amitié avec le roi Tigrane II

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée en Idumée avec Arétas III à sa tête

Printemps

M Delta du Nil

Delta du Nil ravagé

Eté

Défense : M Idumée

Ok

Automne

Défense : M Arabie Pétrée

Défaite et retraite en Idumée contre les envahisseurs séleucides

3.12    Pirates crétois et ciliciens

Traité d’amitié avec le roi Ptolémée Lathyros.

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Flotte pirate en Mer rhodienne sous les ordres de Zénon Cotylas, les ponts pullulent d’archers crétois

Printemps

F Flotte Rhodienne. M Cyclades

Victoire sur la flotte rhodienne

Eté

F Flotte Rhodienne M Mer Egée

Victoire totale sur la flotte pontique puis seconde victoire sur la flotte rhodienne

Automne

F Flotte Rhodienne Mer Rhodienne

Troisième victoire sur la flotte rhodienne

Troupes civiques de Tarse, Solloi et Mallos du stratège Memnon en Cilicie

Printemps

D0

Ok

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

3.13    Antiochos XII, roi séleucide

Traité d’amitié avec le roi Ptolémée IX

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée séleucide de Commagène commandée par Antiochos XII

Printemps

D2

Ok

Eté

D2

Ok

Automne

D2

Ok

Armée séleucide de Syrie du stratège Agathocle de Zeugma

Printemps

M Transjordanie

Ok

Eté

M Arabie Pétrée

Arabie Pétrée ravagée

Automne

D0

Victoire sur les Nabatéens d’Arétas

3.14    Alexandre Jannée, grand prêtre des Juifs

Traité d’amitié avec le roi Tigrane

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Armée hasmonéenne de Palestine sous les ordres d’Alexandre Jannée

Printemps

D0

Ok

Eté

D0

Ok

Automne

D0

Ok

3.15    Barbares et pirates en maraude

 

L’armée ou la flotte…

Saison

Ordre exécuté par le stratège

L’issue

Pirates sabéens prêts à fondre sur les navires lagides chargés de marchandises luxueuses

Printemps

R

Défaite contre la flotte lagide de Lichas d’Acarnanie et dispersion

Eté

-

-

Automne

-

-

Partisans du roi Socratès mettant la Chersonèse de Thrace à feu et à sang

Printemps

D0

 Chersonèse de Thrace ravagée

Eté

D0

Défaite contre Théophraste de Caunos

Automne

-

-

4          Paroles royales, honneurs divins, évergétisme et autres raffinements coûteux

4.1        Expression culturelle

Même Ptolémée, le soutien le plus assidu de la culture hellène, se désintéresse pour le moment des arts et des sciences. Admettons qu’il a d’autres sujets de préoccupation dans sa capitale malmenée. Heureusement tout n’est pas perdu et quelques initiatives modestes apparaissent pour faire progresser encore la civilisation. Ainsi, Déiotaros, le roi des Gaulois tolistoages d’Asie, ami de Prusias, essaie de promouvoir les coutumes de sa cour : après chaque libation, un concours de rots est organisé par le roi en personne qui a la préséance.

 

4.2        Appel à témoins

« Rhodes appelle le monde à témoin de l’agression des pirates de Crète et d’Asie mineure contre sa flotte. Bien que ces cohortes désorganisées ne puissent causer de réelles pertes au sein de nos splendides bâtiments de guerre, le désagrément d’incessantes razzias sur les côtes de la Mer rhodienne et de la Mer Egée n’échappe à personne. Celui-ci ne sera pas toléré, et Rhodes continuera de s’employer à réduire à néant les activités et les éléments de ces groupuscules belliqueux - marionnettes sous influence lagide - quand ils tenteront l’aventure dans sa zone d’influence. Rhodes enjoint aussi les nobles souverains qui le pourront à participer d’une façon ou d’une autre, et dans l’intérêt de tous, à cet assainissement des eaux méditerranéennes.

Quant à l’appel à la guerre lancé par Ptolémée, Rhodes considère que le descendant de Pharaon pourrait y répondre lui-même : ainsi la flotte rhodienne attendra patiemment le retour des barques égyptiennes sur des eaux plus familières pour régler le différend qui semble nous opposer. »

4.3        Alliances et mésalliances

Les prouesses militaires d’Antiochos lui valent les hommages d’un très grand nombre d’admirateurs puissants. Après réflexion, il choisit d’être fidèle à celui qui l’a aidé à ceindre le diadème, Ptolémée. (pour 220 talents tout de même).

Ptolémée a toujours l’amitié de Zénon Cotylas bien que le roi préfère arrêter de financer des pirates trop chanceux qui pourraient devenir dangereux.

 

Orodès reste surtout occupé par ses soucis de famille et console Sinatruce de ses déboires militaires en offrant à ses proches de grandes propriétés en Médie. (50 talents).

 

Sylla doit lui aussi consoler ses alliés. Il rétablit la tutelle ancienne de Rhodes sur Caunos, cité de Carie - avec la bénédiction théorique du peuple romain bien sûr - et fait ensuite lever un impôt spécial pour l’effort de guerre rhodien, qui rapporte la belle somme de 230 talents à la République.

 

Macharès, qui est plus doué pour la diplomatie que pour mener un siège, garde deux alliés sans bourse délier : le bouillant Théophraste dans le dos de son adversaire bithynien et Gotarzès en face de son ami Orode.

 

Tigrane, de son côté, ne veut rien changer à son dispositif au Levant. Arétas III reçoit une aide militaire de 210 talents ainsi que le soutien d’Alexandre Jannée si nécessaire.

5          Le pouvoir par la lance

Les insulaires fêtent le départ de la flotte rhodienne et beaucoup parlent de revanche. Sous la houlette de centurions envoyés par Marius, ces volontaires sont regroupés à Délos et commencent un entraînement militaire vigoureux.

 

A l’inverse, les milices ciliciennes de Memnon retournent chez elles puisque aucun danger n’est finalement apparu contre leurs cités.

 

En Arménie, après une année de calme, le roi Tigrane se dit qu’il est temps de repartir à l’offensive avec une armée toute neuve dans une direction qu’il reste à définir. Le fer de lance de cette future campagne foudroyante s’appelle Magadatès, un Noble arménien de haute lignée en qui Tigrane a toute confiance.

 

Macharès a lui aussi tout le temps dans sa tente près de Sinope pour méditer sur l’avenir. Les événements en Thrace lui permettent d’agir dans ses territoires septentrionaux. Le roi nomme donc Zénobios à la tête des troupes de Tauride. Ce militaire endurci servait déjà son père et est à l’origine de la déportation de toute la population de Chios il y a deux ans. De brillants états de service, donc.

 

Enfin, à Pétra, Obodias rassemble les guerriers pour rejeter l’envahisseur grec.

6          Prévisions de votre diocète pour l’année prochaine

C’est un comble. Alors que le commerce peut fleurir de nouveau en Mer Erythrée et en Méditerranée ; Ptolémée, le principal artisan de cette belle réussite, ne pourra pas en profiter en raison de la situation perturbée qui règne en Basse Egypte et à Alexandrie. Les autres pourront et devront d’ailleurs s’ils veulent reconstituer un peu leurs finances utiliser les possibilités de commerce. Prusias III ne devra pas trop compter sur les produits de l’agriculture thrace car les désordres civils entre les partisans des trois rois locaux ont totalement désorganisés les récoltes et une famine est à craindre.

 

 

Roi(protecteur) CapitaleComptoir principal 

Revenu local, des Mines et de la capitale

Revenu du commerce à l'intérieur du territoire

Céréales & poissons séchés

Huile d'olive, vins, figue, miel

articles de bronzes, verreries, céramique, papyrus, textiles

encens, épices, ébène, ivoire, parfums, soieries

Bois, poix, goudron

Ressources militaires

Provinces contrôlées

dont provinces sinistrées

Orodès

Séleucie du Tigre

Séleucie du Tigre

1 000

800

1

-2

0

3

1

2

9

1

Macharès

Amaseia

Antioche

1 000

600

0

-1

-3

0

0

0

7

1

Tigrane II

Tigranocerte

Séleucie du Tigre

800

0

0

0

1

-1

1

1

4

0

Ptolémée IX

Alexandrie du Nil

Alexandrie du Nil

600

0

5

-4

-1

2

-1

0

5

1

Caius Marius

Rome

Tarente

1 100

400

-5

2

-1

-3

0

2

7

1

L Cornelius Sylla

Thessalonique

Thessalonique

1 200

200

-2

2

-1

-1

3

4

9

1

Prusias III

?

?

500

1 000

0

0

0

-1

1

2

5

0

Rhodes

(Sylla)

Rhodes

Rhodes

300

0

-1

1

0

0

-1

0

1

0

Sinatruce

(Orodès)

Carmana

Gerrha

400

0

-1

0

0

-1

0

1

2

0

Gotarzès

(Macharès)

Rhagae

Hécatompylos

100

0

0

0

0

0

0

0

1

0

Arétas

(Tigrane)

Pétra

Pétra

200

0

-1

-1

0

2

0

0

4

2

Pirates

(Ptolémée IX)

Cnossos

Délos

400

0

0

1

0

0

0

1

2

0

Antiochos XII

(Ptolémée IX)

Antioche sur l’oronte

Antioche sur l’oronte

600

400

-1

0

1

-2

1

1

4

0

Alexandre Jannée

(Tigrane)

Jérusalem

Bérytos

300

0

0

0

0

-1

0

0

1

0

Théophraste

(Macharès)

Sestos

Thessalonique

0

0

0

0

0

0

0

0

5

1

7          Qui est le nouvel Alexandre ?

Devant le feu, des millions de foyers discutent inlassablement des vertus de Sylla et d’Orodès. Entre la subtilité parthe et l’organisation romaine, le débat est loin d’être tranché.

 

Roi

Prestige l’an passé

Céréales & Poissons

Vins, huile d’olive

Artisanat

Encens

 

Désastre ou victoire totale

Victoire sur les Romains

Pertes / Gains territoriaux

Capitale perdue ou prise

Phare de la Culture hellène

Prestige actuel

Orodès I

6

-1

+1

+1

+1

-

-

+1

-

-

9

Sylla

7

-1

+1

0

+1

+1

 

-

-

-

9

Ptolémée IX

6

0

0

+1

0

-

-

-

-

-

7

Tigrane II

3

0

+1

+1

+1

-

-

-

-

-

6

Prusias III

4

0

+1

0

0

-1

-

-1

-

-

3

Macharès

1

0

+1

0

+1

-

-

-

-

-

3

Marius

-1

-1

+1

0

0

-1

 

+1

-

-

-1